RMC Sport

Cocorico !

Sylvain Chavanel a récupéré le Maillot jaune en haut des Rousses

Sylvain Chavanel a récupéré le Maillot jaune en haut des Rousses - -

Doublé de Sylvain Chavanel qui reprend le Maillot jaune après s’être imposé aujourd’hui dans le Jura. Les Français, à l’image de Jérôme Pineau, ont mené les débats.

Le Jura a été repeint en bleu, ce samedi sur la route du Tour. Bleu comme le maillot des Quick Step. Sylvain Chavanel s’est imposé en haut des Rousses (1168 m), signant sa deuxième victoire d’étape après Spa dans les Ardennes belges, alors que son compère Jérôme Pineau a conforté son Maillot à pois (44 points). Mais là où un fait de course, la chute massive des leaders, avait permis dimanche à Chavanel de s’imposer, aujourd’hui, le Poitevin gagne à la régulière. A 40 km de l’arrivée, le Français a sonné la charge d’un groupe de contre parti à l’assaut de cinq échappés emmenés par Pineau. Chavanel a attaqué sur les deux dernières difficultés du jour, la Croix de la Serra et la côte de Lamoura, deux cols de 2e catégorie, semant le chaos sur son passage. Derrière, la débandade dans le peloton, qui a explosé, scindé en plusieurs groupes. On a vu les RadioSchack et les Saxo Bank ouvrir le maillot. Comme le disait bien Cyrille Guimard, l’ancien directeur sportif, « les sprinteurs ont payé leurs efforts de la première semaine ».

Cancellara, grand perdant du jour

A ce petit jeu de massacre, le grand perdant est Fabian Cancellara (Saxo Bank), relégué à plus 14 minutes du vainqueur. Contador, Armstrong et A. Schleck ont limité la casse en passant la ligne dans un premier groupe avec un retard de 1 mn 47 secondes. Outre Chavanel et Pineau, beau comportement des Français dans leur ensemble : Voeckler (4e), Perget (5e) et Fédrigo (7e). Le nouveau Maillot jaune devance Evans (+1'25), Hesjedal (1'32), A. Schleck (1'55), Vinokourov (2'17), Contador (2'26). A noter le joli tir groupé tricolore au classement de la montagne avec Pineau, Chavanel et Perget. Demain place aux grimpeurs avec plusieurs cols de 1ère catégorie qui mèneront à Morzine. La belle histoire de Chavanel devrait s’arrêter là. Mais après la première semaine, on a vu des Français prendre les commandes du Tour. Et on a bien aimé.