RMC Sport

Contador quitte le stage de Saxobank

-

- - -

Au lendemain de sa conférence de presse durant laquelle il a clamé son innocence, le coureur espagnol a quitté prématurément le stage de son équipe aux Baléares, direction son fief de Pinto, près de Madrid, où il va peaufiner sa stratégie de défense.

Dans la tourmente depuis la proposition de suspension d'un an soumise par le comité des compétitions de la fédération espagnole de cyclisme, Alberto Contador a décidé en concertation avec Bjarne Riis, le manager de la Saxobank, de quitter le stage de l’équipe (à Majorque, aux Baléares) ce samedi. Après avoir envisagé dans un premier temps un retour chez lui, à Pinto, près de Madrid, dès l'annonce de la proposition de suspension, l'Espagnol avait préféré prendre son temps et surtout s'expliquer lors de la conférence de presse tenue vendredi sur l’île. C’est chose faite : il rentre donc chez lui.

C'est donc ce samedi matin, à 10 heures, juste avant l'entraînement, que le toujours triple vainqueur du Tour de France a annoncé à ses coéquipiers et au staff son désir de retourner auprès des siens alors que le stage ne se termine que mercredi prochain. Particulièrement ému, Contador a expliqué à ses coéquipiers les raisons de son départ prématuré. Ces derniers l'ont applaudi, avant que Bjarne Riis ne prenne à son tour la parole. Le patron de l'équipe a indiqué soutenir son coureur et lui a souhaité bonne chance en espérant le revoir très vite. De source interne, on indique que ce départ a généré beaucoup d'émotion.

Arrivé à Madrid quelques heures plus tard, Contador prépare désormais activement sa défense aux côtés de ses avocats et son frère et agent, Fran. Au programme, l'élaboration de la stratégie que souhaite adopter le clan Contador, mais également quelques exercices physiques pour se maintenir en forme. L'objectif de ces dix prochains jours est bien de convaincre la Fédération espagnole de cyclisme de son innocence. Et pour cela, « El Pistolero » souhaite mettre tous les atouts de son côté.

Pierrick Taisne et Georges Quirino