RMC Sport

Cyclisme: belle revanche pour Cavagna, sacré champion de France

Frustré après avoir perdu son titre en contre-la-montre, Rémi Cavagna a su se remobiliser avec brio pour devenir champion de France sur route, ce dimanche après-midi à Epinal. Le coureur de la Deceuninck-Quick Step succède à Arnaud Démare au palmarès.

Rémi Cavagna, ou l’art du rebond. Seulement 23e du contre-la-montre jeudi alors qu’il s’était fixé la victoire comme seul objectif, le Clermontois a pris une sacrée revanche ce dimanche en devenant champion de France sur route, sous la pluie d’Epinal (Vosges). Présent dans l’échappée matinale, il a fait la différence en sortant à quinze kilomètres de l’arrivée pour s'imposer en solitaire. Avec autorité.

"Je ne réalise pas du tout, a-t-il raconté au micro de France 3. Mon objectif était le chrono, j'étais favori et j'ai pris une claque. Là, je ne réalise pas, je suis venu avec Julian et Florian (Alaphilippe et Sénéchal, ses coéquipiers chez Deceuninck Quick Step). La pluie est arrivée, je me suis dit que ça allait se refroidir, et je me sentais bien. J'ai attaqué et ça l'a fait !"

Alors qu'il était surtout attendu dans un rôle de soutien pour Alaphilippe, Cavagna (25 ans) est donc parvenu à déjouer les pronostics. Et à digérer sa frustration née de son gros raté sur le chrono. Champion de France de l'exercice solitaire l'an dernier, il visait le doublé, avant d'être plombé par un problème mécanique et de finir à cinq minutes de Benjamin Thomas. Mais il a su vite se remobiliser. Sur un circuit sélectif, agrémenté d'une ascension de 2,5km à 6% de pente moyenne à gravir seize fois, il a pris la bonne échappée. Derrière ce groupe d'une dizaine de coureurs, partie après une trentaine de kilomètres, Alaphilippe a bien tenté de réagir, mais il était déjà trop tard, et le champion du monde savait qu'ils seraient peu nombreux à accepter de collaborer avec lui.

Cavagna ne compte pas faire le Tour

Partis en contre, Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën) et Guillaume Martin (Cofidis) ont réussi à se rapprocher un peu plus, mais sans parvenir à faire la jonction avec l'échappée, d'où Cavagna a réussi à s'extraire sous le déluge. Le "TGV de Clermont" a alors fait parler ses qualités de rouleur pour accentuer son avance et écœurer ses poursuivants. Sans jamais leur laisser le moindre espoir. Le podium est complété Rudy Molard (Groupama-FDJ) et Damien Touzé (AG2R Citroën), qui avait déjà terminé troisième il y a deux ans.

Une déception, toutefois, pour ceux qui aiment voir le joli maillot bleu-blanc-rouge sur les routes du Tour de France : Cavagna, qui succède au palmarès à Arnaud Démare, n'a pas prévu de prendre le départ de Brest samedi prochain. "Je ne pense pas être au Tour, j'ai fait le Giro et ça me suffit, j'ai d'autres objectifs", a-t-il fait savoir sur France 3.

https://twitter.com/rodolpheryo Rodolphe Ryo Journaliste RMC Sport