RMC Sport

Cyclisme: "Je souffrirais inutilement", Pinot renonce au Tour d'Italie

Toujours gêné par des douleurs au dos, Thibaut Pinot a pris la décision, en concertation avec la Groupama-FDJ, de ne pas prendre le départ du Giro, son objectif principal de la saison 2021.

"Je ne peux pas me cacher : je ne suis pas en condition pour briller sur le Giro. Je souffrirais inutilement et je ne serais pas en mesure d’aider l’équipe. Ce n’est même pas une question de forme, mais les douleurs au dos m’empêchent d’être performant. C’est difficile à expliquer." Dans un communiqué publié ce samedi, Thibaut Pinot annonce qu'il ne prendra pas le départ du Giro cette année (8 mai-30 mai 2021). Toujours en proie à des douleurs au dos, il renonce donc à son objectif principal de la saison 2021, lui qui avait déjà choisi de faire l'impasse sur le Tour de France.

" Ne pas disputer le Tour d’Italie est un crève-coeur"

Le grimpeur français (30 ans) souffre du dos depuis sa chute dans la première étape du Tour de France fin août dernier à Nice (os sacrum et iliaque fissurés). Vendredi, il a qualifié de "castrophique" son bilan du Tour des Alpes, qui devait lui servir de test avant le Tour d'Italie. "Chaque jour j’ai donné tout ce que j’avais dans le ventre. Ne pas disputer le Tour d’Italie est un crève-coeur, on a tout fait pour y être ! On a vraiment fait le maximum pour que je puisse prendre le départ avec la forme qui est normalement la mienne. Je suis déçu mais je pense à la suite. Je veux me soigner, laisser ces problèmes de dos derrière moi pour retrouver mon niveau et me battre avec les meilleurs", indique-t-il dans son communiqué.

"Nous avons tout mis en œuvre pour que Thibaut Pinot puisse revenir à son niveau. Nous sommes déçus mais nous ne pouvons pas regretter, ni lui ni nous, d’avoir eu envie d’y croire. Il s’est battu jusqu’au bout sur ce Tour des Alpes mais son corps ne lui permettra pas de rivaliser avec les meilleurs pendant trois semaines. Thibaut traverse une épreuve, on va bien sûr lui laisser le temps nécessaire pour revenir", appuie Marc Madiot, le manager de Groupama-FDJ.

Il s'agit forcément d'une grosse déception pour Pinot, qui avait terminé quatrième au classement général du Giro en 2017, avec au passage une victoire d'étape, et qui avait été contraint à l'abandon l'année suivante à la veille de l'arrivée.

RR