RMC Sport

Cyclisme: l'incroyable agression d'un coureur d'Alpecin à Londres

Le coureur britannique Alexandar Richardson (Alpecin-Fenix) a raconté s'être fait voler son vélo de course en plein entraînement à Londres, par quatre hommes cagoulés et armés sur des motos. Une agression dont il ressort avec quelques lésions, et une belle frayeur.

Une scène digne de GTA, mais dans la vraie vie. Et pas pour une voiture de luxe... mais un vélo de course. Alexandar Richardson, un coureur britannique de l'équipe belge Alpecin-Fenix (celle de Mathieu van der Poel), a décrit jeudi "l'expérience assez choquante" dont il a été victime en plein entraînement à Richmond Park, dans l'ouest de Londres. Un vol avec violence, par une sorte de commando.

"Je terminais mon entraînement vers 15 heures lorsque deux motos avec quatre hommes et des cagoules ont commencé à me suivre, décrit l'athlète de 31 ans. J'ai vite compris qu'ils voulaient me prendre mon vélo et j'ai commencé à réfléchir à ce que je pouvais faire de mieux pour m'en sortir. J'ai fait demi-tour à un rond-point et j'ai commencé à rouler à toute vitesse jusqu'à un café à environ 500 mètres."

"Ils ont sorti une machette de 40 cm et j'ai pensé qu'il était temps de laisser le vélo partir"

Mais évidemment, cela n'a pas suffi. "Ils ont tout simplement foncé sur moi avec l'une des motos à 60km/h, poursuit Richardson. Je suis descendu et la première moto a perdu le contrôle. Je me suis accroché à mon vélo, mais la deuxième moto m'a ensuite trainé sur le sol sur 100 mètres. Après ça, ils ont sorti une machette de 40 cm et j'ai pensé qu'il était temps de laisser le vélo partir..."

D'autant que Richardson avait déjà été blessé dans l'affaire. "Je suis pas mal égratigné et contusionné, avec une hanche enflée, mais ça ira mieux demain, indique-t-il. Mais soyez prudents dans le coin, et notez que cela devient un phénomène courant dans certaines zones de Londres. La police a enregistré ma plainte pour vol à main armée et j'espère que les criminels seront retrouvés."

C.C.