RMC Sport

Cyclisme: une équipe demande à ne pas courir en Italie pendant l'épidémie de coronavirus

Face à la menace de coronavirus, l'équipe américaine Education First a envoyé un courrier à l'Union Cycliste Internationale (UCI) ces dernières heures pour demander son droit de retrait sur les prochaines épreuves italiennes, l'un des principaux foyers de nouveau coronavirus.

Si les courses printanières de cyclisme sont menacées - comme de nombreux événements sportifs - par l'épidémie de coronavirus, l'équipe cycliste Education First a demandé à l'Union cycliste internationale (UCI) un droit de retrait. Notamment pour les épreuves italiennes à venir dont les Strade Bianche (7 mars) et Milan - San Remo (21 mars), dans des zones touchées par le Covid-19.

"L'équipe se sent responsable des efforts accrus de santé publique" 

Selon le Wall Street Journal, la formation américaine par l'intermédiaire de son manager Jonathan Vaughters, a demandé à l'UCI de ne pas disputer les courses. "Nous pensons qu'il est préférable de suivre ces conseils et de faire tous les efforts pour garder notre personnel et nos cycliste en bonne santé et pour nous assurer qu'ils ne risquent pas de transmettre le virus, assure l'équipe dans sa lettre dont le Wall Street Journal a eu la copie. L'équipe se sent responsable des efforts accrus de santé publique en place dans les zones touchées, et nous nous sentons responsables envers nos fans et les habitants des villes dans lesquelles nous nous rendons."

Education First est une équipe World Tour, soit la première division mondiale de cyclisme. La participation à des épreuves comme Milan - San Remo est obligatoire pour des formations de ce niveau. Le cyclisme est directement impacté ces derniers jours par cette épidémie, avec encore quatre équipes qui sont confinées jusqu'au 14 mars prochain aux Emirats arabes unis après des cas de coronavirus annoncés par le ministère de la Santé et de la Prévention, ayant entraîné l'annulation de la course éponyme. 

GL