RMC Sport

De Mondenard n’établit pas de lien entre le cancer de Laurent Fignon et un recours au dopage

Spécialiste du dopage (1), auteur notamment d’une étude sur le cyclisme, le docteur Jean-Pierre De Mondenard n'a pas conclu de relation de cause à effet entre les cancers et les conduites dopantes.

« Les cancers ne sont pas plus nombreux chez les cyclistes que dans la population générale. Donc on ne peut ni affirmer que le cancer n'est pas responsable, ni écarter la responsabilité du cancer. Pour l'instant on n'a pas de certitude, mais il faut savoir quand même qu'il y a des substances dopantes qui entraînent des cancers. Mais de faire la relation entre un dopage, un individu et son cancer, pour l'instant on ne peut rien affirmer. Dans l'étude que j'ai mené sur l'ensemble des coureurs (2363 cas), sur l'ensemble de ces coureurs la seule singularité, c'était les accidents cardiovasculaires qui étaient nettement supérieurs à la moyenne européenne. Aujourd'hui je ne peux pas dire que Laurent Fignon subit les conséquences d'un dopage avec son cancer des voies digestives. Je ne peux pas dire non plus qu'il est totalement étranger à l'utilisation de dopants. On ne sait pas. »

(1) Le dictionnaire du dopage, 2004, Editions Masson

La rédaction - Julien Richard