RMC Sport

De nouvelles révélations sur Armstrong

Lance Armstrong

Lance Armstrong - -

L’hebdomadaire américain Sports Illustrated publie cette semaine des nouvelles révélations sur Lance Armstrong. Le cycliste américain est toujours dans l’œil d’un jury fédéral. Selon Sports Illustrated, le Texan a eu accès, à la fin des années 90, à des produits, toujours en essais cliniques, utilisés dans des cas d’hémorragies extrêmes. Utilisés sur des animaux, ces médicaments boosteraient la capacité des globules rouges à transporter l’oxygène, sans les risques de l’EPO. Le journal s’est également procuré un témoignage de Floyd Landis. Il évoque un voyage en Suisse avec Armstrong et la formation US Postal, durant lequel les douaniers auraient trouvé un sac plein de seringues et des produits étiquetés en espagnol. Armstrong aurait réussi à convaincre les douaniers qu’il ne s’agissait que de vitamines. Le magazine s’est procuré une lettre montrant que l’Américain a eu trois fois, entre 1993 et 1996, un taux de testostérone, supérieur à la règle en vigueur. Mais qu’à chaque fois, ces résultats ont été invalidés par le laboratoire de Don Catlin, expert de la lutte anti-dopage. Enfin, Stephen Swart, un Néo-Zélandais qui a été le coéquipier d’Armstrong chez Motorola, décrit des scènes où son leader aurait poussé ses équipiers à prendre de l’EPO ainsi que des moments de vie, dans les hôtels, où les coureurs testaient leur taux d’hématocrite. L’affaire Armstrong est toujours suivie par Jeff Novitsky, inspecteur chevronné de l’US Drug and Food administration. Ce dernier avait mené les enquêtes sur Barry Bonds et Marion Jones.