RMC Sport

EPO - Armstrong connaissait les méthodes de détection

Lance Armstrong

Lance Armstrong - -

Travis Tygart, le président de l’Agence américaine antidopage (USADA), a fait des révélations fracassantes lors d’une interview accordée mercredi à la chaîne de télévision Showtime. Il a notamment assuré que Lance Armstrong, destitué de ses 7 victoires sur le Tour de France suite à des accusations de dopage, avait eu accès à la méthode de détection de l’EPO. Le patron de l’USADA raconte avoir eu une discussion avec Martial Saugy, le directeur du laboratoire de Lausanne, lors d’un dîner en 2010. « Il s’est assis à côté de moi et m’a dit : ‘Travis, il y a un échantillon de Lance Armstrong (du Tour de Suisse 2001, ndlr) qui indiquait qu’il utilisait de l’EPO’. Il nous a aussi dit qu’il lui avait été ordonné par l’UCI (Union cycliste internationale) de rencontrer Lance Armstrong et Johan Bruyneel (son manager à l’US Postal) pour leur expliquer la méthode de détection de l’EPO ! Alors je lui ai demandé : ‘Avez-vous donné à Armstrong et Bruyneel les clés pour battre les tests de détection de l’EPO ? Et il a hoché la tête pour dire oui… Autant que je sache, c’est sans précédent ». Après avoir toujours nié s’être dopé, Armstrong, radié à vie de toute compétition sportive, va s’exprimer à la télévision américaine le 17 janvier. Selon le New York Times, qui cite des proches du Texan, il pourrait passer aux aveux.