RMC Sport

Fédrigo : «Ça valait le coup d’attendre»

-

- - -

Pierrick Fédrigo (BBox) est le premier Français vainqueur du Critérium International depuis Laurent Brochard en 2003. Alberto Contador termine 22e, à plus d'une minute au classement général, alors que Lance Armstrong a fini à plus de 5 minutes (50e au général).

Pierrick, comment vous sentez-vous après cette victoire ?
Je ne réalise encore pas trop. Je suis surpris quand on voit le plateau présent à cette course. Je suis comme un gamin. C’est comme si j’avais gagné ma première course. Ça fait du bien parce que depuis le début de la saison, je faisais des places d’honneur mais jamais gagnantes. Ça valait le coup d’attendre. 

Après votre victoire samedi, comment avez-vous géré cette dernière étape ?
J’avais « la patte », comme on dit. Mais je n’étais pas habitué à attaquer des coureurs comme Alberto Contador, Cadel Evans et Samuel Sanchez. Je n’ai pas cherché à gérer le chrono. J’ai tout donné. Au départ de l’étape, mon oreillette déconnait. J’ai tout viré ! Sur 7 kilomètres, ce n’est pas compliqué, il ne faut pas trop calculer. J’avais repéré déjà trois ou quatre fois le circuit. Au départ, je ne savais pas s’il fallait monter petit plateau ou gros plateau. Finalement, j’ai choisi le gros plateau. Je me suis dit ‘ça passe ou ça casse’, et c’est passé. 

Que représente cette victoire dans votre palmarès ? Est-ce plus important que de gagner une étape du Tour de France ?
C’est différent parce que le Tour, c’est une autre catégorie de course. Mais là, c’est la première fois que je me battais pour un classement général. On ne peut pas la comparer aux Quatre jours de Dunkerque ou au Tour du Limousin. Le Critérium International, c’est encore un niveau au-dessus et c’est ça qui fait plaisir.

La rédaction