RMC Sport

Giro: Kelderman nouveau maillot rose, Hindley s'adjuge la 18e étape

Jai Hindley a remporté la 18e étape du Giro, celle du Stelvio, devant Tao Geoghegan Hart. Leader depuis le troisième jour, le Portugais João Almeida a cédé son maillot rose à Wilco Kelderman.

Les pentes du Stelvio ont tenu leurs promesses. Pour une poignée de secondes, Wilco Kelderman est le nouveau leader du Giro 2020. En finissant cinquième de la 18e étape, jeudi, le coureur néerlandais de l'équipe Sunweb s'est emparé du maillot rose qui était porté depuis le troisième jour par João Almeida. Ce dernier a vécu une journée difficile, et a perdu environ deux minutes sur son ex-dauphin.

Le podium se tient en 15 secondes

En réalité, la concurrence se trouvait devant (et dans la même équipe). Au duel avec Tao Geoghegan Hart, Jai Hindley s'est adjugé la victoire dans cette étape-reine longue de 207 kilomètres. L'Australien de 24 ans a fini avec 2 minutes et 18 secondes d'avance sur son coéquipier Wilco Kelderman, en difficulté dans les deux dernières montées.

Malgré les bonifications, Jai Hindley voit le maillot rose lui échapper pour seulement 12 secondes. Tao Geoghegan Hart est aussi tout proche de Wilco Kelderman, avec seulement 15 secondes de retard au général. João Almeida est désormais cinquième, à 2'16. À trois jours de l'arrivée à Milan, le podium est donc très resserré.

253 kilomètres à parcourir vendredi

Avant l'arrivée, dans les interminables lacets du Stelvio, Sunweb a pris un retour de bâton après avoir durci l'allure pour mettre João Almeida en difficulté. Wilco Kelderman a été distancé à huit kilomètres du sommet du Stelvio par Hindley et Geoghegan Hart, qui avait retrouvé en appui l'Australien Rohan Dennis, rescapé d'une échappée lancée en début d'étape.

Rohan Dennis a imprimé un rythme infernal jusqu'au sommet, entre les champs de neige à l'altitude de 2.758 mètres, où Wilco Kelderman, esseulé, a basculé avec une quarantaine de secondes de retard sur le trio. L'écart a grandi ensuite jusqu'à ce que le Néerlandais, deuxième du classement général, plafonne au pied de la montée finale vers les lacs de Cancano (8,7 km à 6,8%) et soit dépassé par l'Espagnol Pello Bilbao et le Danois Jakob Fuglsang. Ces derniers ont respectivement terminé 3e et 4e.

Vendredi, la course revient dans la plaine à l'occasion de la très longue étape (253 km) qui relie Morbegno à Asti.

JA