RMC Sport

Gloire à Sylvain Chavanel !

-

- - -

Le meilleur coureur français en activité a remporté pour la première fois la course en ligne des championnats de France. Un sacre qui récompense un talent unique dans le peloton tricolore. Et qui va lui permettre de profiter de la tunique bleu-blanc-rouge sur le Tour.

Le sport n’est pas une science exacte. Il y a parfois des victoires chanceuses ou des surprises. Mais aussi des succès plus que mérités. Celui de Sylvain Chavanel dans la course en ligne des championnats de France, ce dimanche à Boulogne-sur-Mer, fait partie de cette dernière catégorie. Un premier titre national en forme de correction historique. Car depuis les retraites de Laurent Jalabert et Richard Virenque, Chavanel est bien le meilleur coureur français. Après un début de carrière où il n’avait pas su assumer les attentes autour de son potentiel, Sylvain a trouvé son style. Explosif, plein de panache, parfait pour les courses d’un jour. A l’image de ce dernier Tour de Flandres où sa belle deuxième place avait frustré cet amoureux de la gagne. Une approche de champion validée aux yeux du grand public par ses deux étapes remportées sur le Tour 2010.

La tunique bleu-blanc-rouge devrait finir d’en faire un chouchou populaire. Un statut qu’il dispute à Thomas Voeckler, champion de France l’an dernier et troisième ce dimanche. Rien d’étonnant, d’ailleurs, à voir ces deux coureurs de grande classe, les deux meilleurs du peloton tricolore actuel, se succéder au palmarès. « Sylvain mérite 100 fois ce titre, lance Jérôme Pineau, son ami et coéquipier dans l’équipe belge QuickStep. C’est l’un des plus grands coureurs français en activité, si ce n’est le plus grand. » Consultant cyclisme de la Dream Team RMC Sport, Cyrille Guimard confirme : « Depuis l’an dernier, il est au sommet. Avec Voeckler, ce sont deux superbes représentants de notre cyclisme, deux champions à citer en exemple et qui se créent un beau palmarès. Ils ne sont pas Anquetil ou Hinault mais ils nous font vibrer. »

Voeckler : « Il faut savoir s’incliner devant plus fort »

Beau joueur, Voeckler n’est pas avare en louanges : « C’est sans doute le meilleur coureur français. Il faut savoir s’incliner devant plus fort. » Une supériorité démontrée dans sa façon d’être « allé chercher » ce titre national en partant de loin. En costaud. « Quand tu es le plus fort, tu fais forcément la course parfaite, explique Pineau. Sylvain, c’est un peu un tortionnaire, il aime bien qu’on épuise les adversaires et quand ils sont tous épuisés, comme c’est un grand, il lui reste toujours plus d’énergie que nous. » Chavanel va désormais pouvoir profiter de sa tunique bleu-blanc-rouge lors du Tour. « Ce sont des bons moments mais ça peut être lourd à porter car il faut faire honneur à ce maillot, prévient Voeckler. Mais vous connaissez son caractère en course, il n’y aura pas de problème pour ça. » On n’en doute pas une seconde.