RMC Sport

Laurent Fignon souffre d'un cancer avancé

-

- - -

L'ancien champion cycliste Laurent Fignon, double vainqueur du Tour de France (1983 - 1984), révèle dans une émission de télévision diffusée dimanche qu'il souffre d'un cancer avancé.

« On m'a détecté un cancer des voies digestives. On ne sait pas trop où exactement. C'est une mauvaise nouvelle », a déclaré Laurent Fignon, 48 ans, dans un entretien à l'émission "7 à 8" qui sera diffusée dimanche sur TF1.
« Mon cancer est un cancer avancé, puisqu'il a envoyé des métastases, précise le double vainqueur du Tour de France (1983, 1984). (...) C'est certainement le pancréas. Donc on ne sait pas ce qui me reste à vivre. On ne sait pas ce qui va se passer. Mais je suis optimiste. On va se battre et réussir à gagner ce combat. »

« Je ne sais pas si ça a un rapport avec le dopage »

Interrogé sur le lien éventuel entre sa maladie et le dopage, la prise d'amphétamines et de cortisone durant sa carrière de coureur, qu'il évoque dans son livre "Nous étions jeunes et insouciants" (à paraître aux éditions Grasset), Laurent Fignon répond : « Je ne vais pas dire que cela n'a pas joué. Je n'en sais absolument rien. C'est impossible de dire oui ou non. D'après les médecins, apparemment non. »
« On n'a pas de recul sur le dopage, souligne toutefois l'ancien coureur. Etre sûr et certain que cela ne fait pas mal, c'est impossible à dire. Etre certain que tous ceux qui ont vécu l'époque 1998, où il y avait beaucoup d'exagérations, ne développeront pas un cancer dans dix ou vingt ans, je n'en sais rien. On le saura plus tard. »
« Est-ce que le mien vient de cela ?, s'interroge-t-il. Le cancer digestif, c'est d'abord une histoire de nutrition. Les produits que l'on ingère le sont par intramusculaire, ils ne passent pas par l'estomac. Donc, non ! »
« Si tous les cyclistes qui se sont dopés devaient avoir un cancer, on en aurait tous », relève-t-il.

La rédaction avec AFP