RMC Sport

Liège-Bastogne-Liège : Gerrans ne l’a pas volée

A 33 ans, Simon Gerrans triomphe lors de Liège-Bastogne-Liège

A 33 ans, Simon Gerrans triomphe lors de Liège-Bastogne-Liège - -

Simon Gerrans a remporté au sprint la 100e édition de Liège-Bastogne-Liège. A l’issue d’une course sans éclat, l’Australien a notamment profité d’une chute de Dan Martin dans le dernier virage pour devancer Valverde et Kwiatkowski.

Lorsque l’issue d’une course tarde à se dessiner, l’expérience est très souvent payante. Surtout sur la « Doyenne » des classiques. Voilà pourquoi la victoire de Simon Gerrans, 33 ans, lors de cette 100e édition de Liège-Bastogne-Liège, ce dimanche à Ans, est tout sauf une surprise. 

A l’issue d’une course indécise jusqu’à la ligne d’arrivée et sans éclat, aucun des favoris ne prenant le moindre risque, le coureur de la formation a profité d’une chute du tenant, Dan Martin, dans le dernier virage pour s’imposer au sprint devant l’Espagnol Alejandro Valverde et le jeune et prometteur Polonais Michal Kwiatkowski (23 ans). Premier français, Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) est resté dans le coup mais se classe finalement 10e. Quant au grand favori, le Belge Philippe Gilbert, il n’a pu faire mieux qu’une 8e place.

Gerrans : « Un rêve qui devient réalité »

Vainqueur de Milan-San Remo en 2012, mais aussi de deux étapes du Tour de France (il a même porté le maillot jaune l’an passé), Simon Gerrans est le premier Australien à inscrire son nom au palmarès de Liège-Bastogne-Liège. « C’est incroyable, a commenté en français dans le texte le résident monégasque. Je suis heureux à un point que vous ne pouvez pas imaginer. La course n’était pas aussi agressive que les années passées. Tout le monde a attendu l’arrivée. J’avais une meilleure pointe de vitesse. J’ai déjà quelques belles victoires à mon actif mais j’ai toujours rêvé de gagner "Liège". Aujourd’hui, c’est une réalité. »

Ces 263 kilomètres qu’on annonçait difficiles laissaient pourtant espérer une course débridée. Il n’en a rien était. Alors que le Britannique Chris Froome (Sky), vainqueur du dernier Tour de France, a déclaré forfait juste avant le départ, victime d'une légère infection pulmonaire, la course n’a guère fait vibrer ses les fans, en dépit de quelques vaines échappées. Seul le dernier kilomètre, marqué par l’attaque, et donc la chute, de Dan Martin dans le dernier kilomètre a réussi à enthousiasmer le public. Une foule qui s’est logiquement inclinée face à la maîtrise de Simon Gerrans.

A lire aussi :

Tour des Flandres : et de trois pour Cancellara ! 

Paris-Roubaix : la sensation Terpstra

Milan-San Remo : le jour de gloire de Kristoff

AB avec GQ