RMC Sport

Paris-Nice s’offre un lifting

Troisième il y a deux ans, Sylvain Chavanel espère monter sur la plus haute marche du prochain Paris-Nice

Troisième il y a deux ans, Sylvain Chavanel espère monter sur la plus haute marche du prochain Paris-Nice - -

Les organisateurs ont dévoilé ce mardi le tracé de Paris-Nice (du 6 au 13 mars). Cette 69e édition est notamment marquée par le retour d’un contre-la-montre à la veille de l’arrivée.

Christian Prudhomme affectionne tout particulièrement les petites retouches. Le directeur du Tour de France a déjà eu de nombreuses occasions de le prouver sur la Grande Boucle. Il le démontre une fois de plus, cette fois-ci sur le Paris-Nice. Principale attraction de cette 69e édition de la Course au Soleil, un contre-la-montre de 27 kilomètres placés la veille de l’arrivée. Terminé donc le prologue dans les Yvelines. Il s’agit même du plus long chrono depuis 1968. « On ne doit pas rester figé, martèle l’ancien journaliste. Il faut se diversifier et bouger un peu. Si on peut saupoudrer les difficultés différentes d’une année à l’autre, il ne faut pas hésiter. Si on fait toujours la même chose, on perd le cœur. »

Le parcours correspond ainsi à tous les types de coureurs. « Il faudra grimper, rouler et être attentif dès les premiers jours avec le vent dans la plaine de la Beauce », souffle Prudhomme. A ce petit jeu, les Français, vainqueurs d’étapes l’année dernière avec Bonnet et Moinard, meilleur grimpeur, ont une belle carte 1à jouer. Troisième en 2009, Sylvain Chavanel a fait de cette course un de ses objectifs de début de saison. Tout comme les compères de la Française des Jeux, Sandy Casar et Pierrick Fédrigo. « On verra si le tracé est à l'avantage de Pierrick malgré un chrono de 27 km qui n'est pas vraiment fait pour lui, prévient Marc Madiot, le manager de la FDJ. Je compte également sur Sandy. Pour une victoire d'étape et une place dans le Top 5, je signe tout de suite ! »

Prudhomme : « Je préfère penser aux présents »

Dans les rangs de la formation AG2R-La Mondiale, on fait également les yeux doux à ce Paris-Nice. « Avec Jean-Christophe Péraud et Nicolas Roche, on envisage de viser une place dans les cinq premiers au classement général, lance plein d’ambition son patron, Vincent Lavenu. On en a les capacités. Il faudra déjouer les pièges qu'il y aura tout au long du parcours. Il faudra être attentif. »

Avec un kilométrage total élevé (1307 km), les organisateurs tablent également sur une course d’usure, où les difficultés seront équitablement réparties dans la deuxième partie de semaine. Une course à laquelle le tenant du titre Alberto Contador, empêtré dans ses affaires de dopage présumé, ne devrait pas participer. « Je préfère penser aux présents comme Fränk Schleck, Samuel Sanchez, Roman Kreuziger ou même Sylvain Chavanel », a balayé Christian Prudhomme, en prenant soin de ne pas citer le nom du triple vainqueur du Tour. Comme quoi, du côté d’ASO, la page semble tournée.

Le titre de l'encadré ici

Le parcours de Paris-Nice|||

Etape 1, dimanche 6 mars : Houdan - Houdan (154,5 km)
Etape 2, lundi 7 mars : Montfort-l’Amaury - Amilly (198,5 km) 
Etape 3, mardi 8 mars : Cosne-Cours-sur-Loire - Nuits-Saint-Georges (202,5 km)
Etape 4, mercredi 9 mars : Crêches-sur-Saône - Belleville (191 km)
Etape 5, jeudi 10 mars : Saint-Symphorien-sur-Coise - Vernoux-en-Vivarais (194 km)
Etape 6, vendredi 11 mars : Rognes - Aix-en-Provence (c-l-m.ind., 27 km)
Etape 7, samedi 12 mars : Brignoles - Biot Sofia-Antipolis (215,5 km)
Etape 8, dimanche 13 mars : Nice - Nice (124 km)

P.Ta. avec G.Q.