RMC Sport

Pineau, ça s’arrose !

Le Français a mis un terme à cinq ans de disette tricolore sur le Giro.

Le Français a mis un terme à cinq ans de disette tricolore sur le Giro. - -

Vainqueur jeudi à Novi Ligure, le coureur Quick Step a signé son premier succès depuis 2004 et mis fin à cinq ans de disette française sur le Giro.

Au soir de sa victoire à Paris-Bourges, Jérôme Pineau ne s’attendait pas à patienter près de six ans pour remonter sur un podium. Ce qu’il a fait jeudi en remportant la cinquième étape du Tour d’Italie. Dans l’intervalle, l’espoir de l’époque s’est mué en coureur solide mais aussi en grand collectionneur de places d’honneur. Toujours placé, jamais gagnant, le Nantais de 30 ans a tout de même dévoilé suffisamment de qualités pour porter une deuxième année le prestigieux maillot de la Quick Step.

Mais l’équipier modèle a crânement joué sa carte personnelle sur les routes menant à Novi Ligure, empruntées en hommage à Fausto Coppi, disparu il y a 50 ans. En compagnie de son compatriote Julien Fouchard (Cofidis) et de l'Allemand Paul Voss (Milram), le Français s’est employé pour recoller à l’attaque lancée dès le quinzième kilomètre par le Japonais Yukiya Arashiro (Bbox).

L’avance des quatre fuyards a connu un pic à 5’40’’ avant de fondre dans le circuit final d'une trentaine de kilomètres. Voss avalé par le peloton, les trois autres sont parvenus à conserver quelques secondes pour se disputer la victoire. Une accélération à 200 m de la ligne d’arrivée a finalement permis à Pineau de s’imposer devant Fouchard pour un improbable doublé français, qui gomme cinq années de pénurie. Aucun coureur tricolore n’avait levé les bras en vainqueur sur le Giro depuis Christophe Le Mével en 2005.

Autre petite nouveauté du jour : le leader de la course n’a pas changé pour la première fois de la semaine. L’Italien Vincenzo Nibali (Liquigas) repartira Aujourd’hui en rose de Fidanza.

S.C.