RMC Sport

Baugé : « J’ai tout donné »

-

- - -

Grégory Baugé a conservé son titre de champion du monde de la vitesse individuelle aux championnats du monde de Copenhague (Danemark) en dominant en finale l’Australien Shane Perkins. L’autre Français, Kevin Sireau, complète le podium.

Grégory, vous êtes de nouveau le roi de la piste…
Oui, cette année, je suis le plus rapide, du moins sur les championnats du monde. Pour moi, c’est la compétition la plus importante. Dans d’autres courses, je ne suis pas à mon meilleur niveau. Sur les deux jours, je pense que Baugé a montré qu’il était là, qu’il avait les crocs (sic). Je suis payé pour pédaler. Aujourd’hui, j’ai tout donné. C’est bien, ça réussit à la France. Nous étions habitués à la deuxième ou la troisième place. On a inversé la donne. On a montré aussi qu’on était les meilleurs au niveau du sprint. 

L’émotion est-elle plus ou moins intense que l’an passé ?
Je me contiens parce que j’ai peur qu’on me dise que je me la raconte. Donc je rentre à l’hôtel et je me lâcherai avec mon collègue, mon coach, mon kiné. Mais je suis très content, c’est la deuxième fois consécutive que je gagne. Avant de venir à Copenhague, je n’avais pas trop de sensations, même lors du stage préparatoire à Palma de Majorque (Espagne). Mais c’est vrai que depuis notre arrivée au Danemark, tout est revenu. J’avais besoin de sentir l’ambiance du vélodrome rempli. 

L’Anglais Chris Hoy, champion olympique en titre, avait annoncé la couleur. Il voulait repartir avec trois médailles…

Lorsque les Anglais ont annoncé qu’ils revenaient, l’équipe de France s’était préparée à les affronter. C’est vrai que la veille du 200, j’avais dit à mon collègue de chambre que j’aimerais bien rencontrer Chris Hoy en finale. Heureusement ou malheureusement, je l’ai rencontré en quart-de-finale. Ça s’est joué en trois manches, je suis resté confiant et j’ai fait le meilleur temps du tournoi.

La rédaction