RMC Sport

Cyclisme sur piste : le tour de force de Pervis

Un an après son triplé aux Mondiaux de Cali, François Pervis a réussi à surmonter une préparation difficile pour s’offrir une nouvelle médaille d’or en keirin, ce jeudi, à Saint-Quentin-en-Yvelines. En attendant un nouveau sacre dès ce vendredi ?

Sur ses terres, devant son public, il se savait attendu. Et il a répondu. Pourtant, au début du mois, François Pervis doutait même de sa capacité à atteindre la finale du keirin ce jeudi. La faute à une préparation tronquée par des blessures à répétition, à l’image de sa lourde chute à Cali, mi-janvier en Colombie, là où tout avait commencé l’an dernier. « C’est encore difficile d’y croire car je reviens de très loin. Il y a trois semaines, je vous ai dit que c’était difficile, je ne savais pas où j’en étais, et c’était vraiment le cas. Cet hiver, je n’ai pas pu m’entraîner comme je le souhaitais, mais après, c’est beaucoup dans la tête. J’ai essayé de passer au-delà de tous les pépins physiques », a confié le Mayennais après la course sur RMC.

En finale, de lutte il n’y a jamais eu. Auteur d’une course parfaite de maîtrise, François Pervis a pris son temps, restant longtemps calé dans la roue de l’Allemand Maximilian Levy. Avant de fournir un effort plein de puissance au son de la cloche. Un dernier tour de champion pour le maître du keirin depuis un an maintenant. « Quand la moto s’est écartée, j’ai tout de suite pris la tête. J’ai laissé passer Levy et après, j’ai essayé de gêner mes concurrents. J’ai attendu le plus longtemps possible pour que Levy m’emmène car j’étais dans un fauteuil et j’ai pu sauter quand il fallait. Tactiquement, je pense que j’ai bien couru. » A 30 ans, ce fils d’agriculteur ajoute un cinquième titre de champion du monde à son palmarès, après l’or sur le kilomètre en 2013 et le triplé de Cali l’an passé (kilomètre, keirin et vitesse en individuel).

Une sixième médaille d’or en vue

Un quadruplé magique auquel pourrait vite s’ajouter d’autres breloques dorées. Car dès ce vendredi, le fer de lance du cyclisme sur piste tricolore sera de retour sur le vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines, avec pour objectif de conserver son titre mondial du kilomètre. Un Graal, un de plus, dans la quête duquel Pervis pourra compter sur le soutien de son entourage. Laurent Gané en tête. « Il y a de l’émotion mais surtout pour François, a réagi l’entraîneur de l’équipe de France, très ému sur RMC. Après ce qu’il a traversé cette année, faire ce qu’il vient de faire aujourd’hui, c’est tout simplement magnifique pour lui. Il était toujours dans le doute. On l’a rassuré, on a fait les bons choix et au final, on s’est retrouvé avec cette parfaite maîtrise de son keirin et cette victoire. » Un keirin devenu spécialité française depuis 1980 avec ce sixième sacre tricolore. Six, comme le nombre de médailles d’or mondiales que pourrait collectionner François Pervis ce vendredi soir. 

Rémi Farge