RMC Sport

Pervis : « Bien énervé pour le kilomètre »

François Pervis

François Pervis - -

Vice-champion du monde du keirin il y a deux ans en Pologne, François Pervis a chuté ce samedi en demi-finales des Mondiaux d’Apeldoorn (Pays-Bas). Le Français a déjà l’esprit tourné vers l’épreuve du kilomètre ce dimanche. Objectif, l’or.

François Pervis, vous étiez l’un des grands favoris du keirin. Et vous avez échoué en demi-finales…

Je ne suis pas du tout matinal et ça s’est confirmé. Je ne suis jamais entré dans la compétition. Ça allait pour les temps, les chronos étaient bons. Mais mentalement, je n’y étais pas. J’étais passif. J’ai subi et comme je ne prends pas la course à mon compte, je suis à contretemps et je ne passe pas. Je ne cours pas du tout comme ça d’habitude. C’est difficilement explicable.

Ce dimanche, vous vous alignerez sur le kilomètre. Dans quel état d’esprit allez-vous aborder cette épreuve ?

Même si je fais 12e un peu n’importe comment, je suis totalement confiant sur ma condition physique. Là, je suis bien énervé pour demain (ndlr, dimanche). Le kilomètre, c’est mon truc, comme le keirin d’ailleurs. J’ai une médaille, voire mieux à aller chercher.

On vous sent à la fois remonté et déçu.

Je suis un peu abattu, c’est vrai. Je pensais faire une double médaille. Mais le sport, c’est comme ça. On a beau être super-fort physiquement, si on court mal tactiquement… A moi d’aller chercher cette fichue médaille qui manque à mon palmarès. J’y crois.

Propos recueillis par Georges Quirino, à Apeldoorn (Pays-Bas)