RMC Sport

Prudhomme : « La dernière ligne droite »

Christian Prudhomme

Christian Prudhomme - -

Christian Prudhomme se languit de l’explication des favoris sur le Critérium du Dauphiné, qui débute ce dimanche. Le directeur de la course attend beaucoup du contre-la-montre autour de Grenoble, le même que celui au programme du prochain Tour de France.

Christian Prudhomme, en quoi le tracé de la 63e édition du Dauphiné se différencie-t-il des précédents ?

C’est une version plus montagneuse que d’ordinaire. Non pas en nombre de cols mais en termes d’arrivées d’étapes. Il y a quatre arrivées en bosse ou en altitude. C’est une épreuve qui s’ouvre aux grimpeurs. Il y a aussi une vraie spécificité en 2011, c’est ce contre-la-montre de Grenoble qui sera l’exacte réplique de celui du Tour de France.

Cela devrait susciter une plus grande bataille en tête de la course malgré l’absence de Contador et des frères Schleck, non ?

Les nombreux coureurs et tous les favoris du Tour présents sur le Dauphiné voudront, non seulement, remporter cette étape mais aussi s’étalonner en fonction du Tour de France. On sera vraiment dans toute la dimension du Dauphiné Libéré mais aussi dans la dernière ligne droite du Tour de France.

« Un intérêt supplémentaire »

Pourquoi avez-vous décidé de mettre au programme le même contre-la-montre autour de Grenoble que celui qui sera au tracé du prochain Tour de France ?

Dans l’histoire du Dauphiné, il y a souvent eu au programme des cols qui étaient ensuite franchis par les coureurs du Tour de France quelques semaines plus tard. Là, c’est l’une des premières fois que le contre-la-montre sera l’exacte réplique de celui du Tour de France. Ça va apporter un intérêt supplémentaire et une motivation plus grande pour les coureurs du Dauphiné et du Tour. Personnellement, je vais doublement regarder cette étape.

Propos recueillis par Edward Jay