RMC Sport

Rieu (AFLD) : « Contrôler Armstrong, c’était spécial »

-

- - -

Conseiller scientifique de l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), Michel Rieu était en lien avec les personnes chargées de procéder à des contrôles antidopages auprès de Lance Armstrong. « Ce n’était pas tout à fait la même chose de contrôler Lance Armstrong et de contrôler un autre coureur, explique-t-il. Il y avait des difficultés spécifiques. Mais en plus, il y avait une espèce de crainte générale de la part des médecins préleveurs et des contrôleurs, notamment de l’UCI. Ils étaient toujours très anxieux. Je ne sais pas pourquoi mais c’est vrai. Le moins que je puisse dire, c’est que l’atmosphère n’était pas sereine. C’était très spécial. C’est un personnage qui faisait peur. C’était un peu particulier. Tout était organisé de façon qu’il y ait un sursis. Soit il fallait qu’il téléphone à son avocat, soit il fallait qu’il téléphone à l’UCI ou à tel ou tel endroit. Bref, il fallait gagner du temps. Et c’était assorti d’un comportement d’une courtoisie menaçante. C’était compliqué. »