RMC Sport

Sinkewitz accuse Quick Step de pratiques dopantes

Coureur chez Quick Step de 2003 à 2005, le cycliste allemand Patrick Sinkewitz accuse la formation belge de lui avoir administré des produits dopants.

A quelques jours du départ du Tour de France, des révélations sur l’équipe belge Quick Step viennent de tomber. En effet, le site allemand Radsport-News rapporte aujourd’hui des propos du cycliste allemand Patrik Sinkewitz datant de novembre 2007, soit quelques mois après son contrôle positif à la testostérone. Coureur chez Quick Step de 2003 à 2005, ce dernier explique comment on lui injectait chez Quick Step de la cortisone avant les grandes courses, le tout associé à de l’EPO et des hormones de croissance. La preuve d’un dopage organisé chez Quick Step ! Sinkewitz évoque aussi un stage secret en Andalousie où le staff médical aurait établi un protocole de dopage...
Comme chaque année avant le mois de juillet, les affaires de dopage ressurgissent. Après l’affaire Boonen, voilà un obstacle de plus à régler chez Quick Step avant le Tour de France.

F.A. (RMC Sport)