RMC Sport

Giro (5e étape): Ewan vainqueur au sprint, Landa abandonne après une lourde chute

L'Australien Caleb Ewan (Lotto) a enlevé au sprint la 5e étape du Giro ce mercredi, à Cattolica, où l'Italien Alessandro De Marchi (Israël SN) a gardé le maillot rose de leader. L'Espagnol Mikel Landa, l'un des candidats au podium, a chuté lourdement dans le final.

L'Australien Caleb Ewan (Lotto) a remporté au sprint la 5e étape du Tour d'Italie cycliste, mercredi, à Cattolica, où l'Italien Alessandro De Marchi (Israël SN) a gardé le maillot rose de leader au terme d'une journée marquée par la chute de Mikel Landa. L'Espagnol, l'un des candidats au podium, a chuté lourdement dans le final en compagnie d'autres coureurs, à moins de 5 kilomètres de l'arrivée jugée dans la station des bords de l'Adriatique. Il a été contraint à l'abandon.

Pour s'imposer pour la 4e fois dans une étape du Giro, Ewan a remonté le champion d'Europe, l'Italien Giacomo Nizzolo, qui attend toujours son premier succès dans le Giro et compte désormais 11 deuxièmes places. L'Australien de 26 ans, au petit gabarit (1,67 m), compte aussi des succès d'étape dans le Tour de France et la Vuelta. L'Italien Elia Viviani a pris la troisième place de ce sprint dans lequel le Belge Tim Merlier, vainqueur lundi, a déchaussé. Le Slovaque Peter Sagan s'est classé quatrième.

Le massif des Appenins au programme ce jeudi

Dans cette étape de transition, programmée entre deux journées plus sélectives, les sprinteurs ont contrôlé la situation. Deux équipes seulement (Androni, Bardiani) ont dépêché à l'avant un coureur pour ouvrir la route, entre Modène et Cattolica. Le premier duo (Tagliani et Marengo) a été rejoint à 100 kilomètres de l'arrivée. Le second (Pellaud, Gabburo), qui a reçu tardivement le renfort du Français Alexis Gougeard, a été repris seulement aux 3 kilomètres.

Le Russe Pavel Sivakov, qui partageait les responsabilités dans l'équipe Ineos avec le Colombien Egan Bernal, a été retardé par une chute à 16 kilomètres de l'arrivée. Touché sur le côté droit, il a terminé l'étape en roue libre. Jeudi, la 6e étape se concluera au-dessus d'Ascoli Piceno par une montée de 15,5 kilomètres à 6,1% de pente moyenne, avec une partie finale plus sévère. Le parcours de 160 kilomètres, à partir des Grotte di Frasassi, comporte plusieurs montées et descentes dans le massif des Apennins.

Avec AFP