RMC Sport

Tour de France 2008 : les nouvelles analyses n'ont rien donné

L’AFLD, qui avait décidé de procéder pour la deuxième fois à des analyses rétrospectives sur des échantillons du Tour de France 2008, n'a trouvé aucun nouveau cas positif.

« Il s'agissait de dix-sept coureurs pour lesquels nous avions des échantillons sanguins et urinaires. Nous avons eu des analyses négatives », a annoncé mercredi Pierre Bordry, le président de l'Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD), en refusant toutefois de donner les noms des coureurs concernés.

Le président de l'AFLD avait surpris en annonçant à l'arrivée du Tour de France 2009 que son agence allait revenir sur l'édition 2008 de la Grande Boucle à la recherche du Cera, l'EPO vedette du moment.
Après avoir convaincu de dopage quatre coureurs dont trois à l'EPO en juillet 2008, elle avait déjà procédé à des analyses complémentaires sur les échantillons d'une trentaine de coureurs l'automne suivant, aidée par la mise au point d'un test de détection du Cera par le laboratoire antidopage de Châtenay-Malabry. Trois autres coureurs avaient été ainsi épinglés.
Selon l'AFLD, ce sont les confessions de l'un d'eux, l'Autrichien Bernard Kohl, déchu de sa troisième place du Tour, qui l'avaient incitée à reprendre ses recherches sur le Tour 2008.

La rédaction