RMC Sport

Contador : « Froome est plus fort que moi »

Alberto Contador

Alberto Contador - -

Troisième du classement général, Alberto Contador semble résigné pour la victoire finale sur ce 100e Tour de France. Cependant, l’Espagnol, leader de l’équipe Saxo-Tinkoff, estime qu’il faudra encore compter sur lui lors de la troisième semaine.

Présent en conférence de presse ce lundi lors de la seconde journée de repos sur le Tour de France, Alberto Contador a prévenu en préambule les journalistes qu’il ne souhaitait pas s’attarder sur le thème du dopage : « D'abord, je vous préviens. Je ne tolèrerai qu'une seule question en rapport avec le dopage. A la deuxième, je me lèverai, je retournerai dans ma chambre et je me reposerai tranquillement de ma semaine. » Cette mise au point effectuée, l’Espagnol a analysé avec franchise sa situation sur ce Tour.

Quelle est votre opinion sur Christopher Froome ?

Par rapport à la forme de Froome, pourquoi il faudrait douter de lui ? Je crois que c'est un coureur professionnel. Toute l'année, il est à ce niveau et je crois que c'est dû exclusivement à son travail. J'ai pleine confiance sur le fait qu'il est propre et sur ses performances. Maintenant les contrôles sont là pour ça.

Allez-vous attaquer dans la dernière semaine ?

Tout le monde m’attend sur la troisième semaine. Les coureurs attendent que je fasse quelque chose. Mon objectif dans le Tour de France était de gagner mais en ce moment Christopher Froome est trop fort. C’est impossible de le battre en tête-à-tête. La troisième semaine sera très dure. Il y aura encore peut-être quelques possibilités. Mais si je ne gagne pas le Tour de France, finir 2e ou 10e, ça aura la même saveur.

Avez-vous encore un coup à jouer dans cette Grande Boucle ?

Au début du Tour, j’avais déjà coché une étape de la troisième semaine où je m’étais dit que je pouvais faire la différence. Lorsqu’elle va arriver, j’espère que j’aurais des opportunités. Je vais certainement attaquer. J’attends ce qui peut se passer. Cette étape peut être une excellente journée pour moi. Vous allez me voir à l’avant.

« Je suis un coureur différent »

Un petit mot sur le maillot blanc, Nairo Quintana…

Je pense que Nairo peut terminer dans les trois premières places lors de ce 100e Tour de France.

Romain Kreuziger est-il votre équipier de luxe ?

Roman Kreuziger est un coureur très important pour moi. Lors de la montée vers Ax-3 Domaines, il a toujours été avec moi. Peut-être qu’avec mon équipe Saxo-Tinkoff, il faudra jouer la carte Kreuziger dans cette troisième semaine.

Vous sentez-vous plus mature ou plus calme par rapport aux Tours de France précédents ?

A présent, je suis un coureur différent. Chaque coureur évolue au niveau de la maturité année après année. Avec mon équipe, nous nous sommes calqués sur la Sky. Nous avons planifié notre tactique par rapport aux coéquipiers de Chris Froome. C’est peut-être pour cela que j’ai été plus tranquille dans les grandes étapes de la Grande Boucle. Je suis plus expérimenté qu’auparavant.

A lire aussi :

>> Europcar, une prolongation et ça repart ?

>> Froome-Sky : les nerfs à vif

>> Tour de France : Froome les bluffe encore

Propos recueillis par Georges Quirino à Avignon