RMC Sport

Contador : « J’ai un peu la rage »

Alberto Contador

Alberto Contador - -

Grimaçant dans la montée vers Mûr-de-Bretagne ce mardi, l’Espagnol a laissé échapper la victoire pour seulement quelques centimètres. Mais le triple vainqueur du Tour de France, devancé par l’Australien Cadel Evans, a montré qu’il faudrait encore compter sur lui.

Alberto, comment analysez-vous cette étape et votre deuxième place derrière l’Australien Cadel Evans ?

D’un côté, je suis content parce que les sensations sont bonnes. J’ai bougé un peu la course. Je voulais voir un peu où en étaient mes rivaux. Et surtout savoir si je pouvais mettre du temps dans la vue à un autre coureur. Mais j’ai un peu la rage qu’on n’ait pas gagné cette étape. Mon équipe a beaucoup travaillé. Finir si près du but, c’est regrettable.

Vous avez repris huit secondes à Andy Schleck, qui vous distance encore de 1’30 au classement général. C’est déjà une bonne chose ?

Huit secondes d’écart avec Andy Schleck, c’est positif. Tout ce que je peux grappiller, je grappille. Il est encore trop tôt pour se prononcer sur le podium final. La montagne n’est pas encore là. Cadel Evans est un rival très important. Andy a perdu quelques secondes mais il reste un rival très sérieux lui aussi. Je sais qu’il est en forme.

Et vous, comment vous sentez-vous après quatre jours de course ?

Plus ça va, mieux je me sens. Je me rends compte que je paye un peu mes efforts du Giro. Je récupérerai à la fin de la première semaine (ndlr : la première journée de repos est pour lundi prochain, dans le Cantal). Mon équipe (Saxo Bank-Sungard) et moi, on est venu sur ce Tour pour lutter pour le classement général. On va voir si on peut y arriver.