RMC Sport

Contador muscle sa défense

Le clan Contador fourbit ses armes en vue du sprint final devant le TAS

Le clan Contador fourbit ses armes en vue du sprint final devant le TAS - -

Le Tribunal arbitral du sport a communiqué mercredi la liste des trois arbitres qui trancheront dans la cadre de l’affaire Contador. L’expert désigné par l’Espagnol et son entourage est à prendre au sérieux.

Alors qu’il est en reconnaissance ces jours-ci sur le parcours du Giro, Alberto Contador, mis en cause dans une affaire de dopage présumé au Clenbutérol sur le dernier Tour, vient de renforcer sa défense en vue du sprint final. Le Tribunal arbitral du sport qui doit trancher dans le conflit qui oppose le coureur et sa Fédération à l’Union cycliste internationale et à l’Agence mondiale antidopage annonce mercredi que le triple vainqueur du Tour et la RFEC ont choisi l’expert Ulrich Haas dans le panel tripartite qui prononcera le jugement définitif dans cette affaire.
L’Allemand est un des arbitres du TAS les plus recherchés pour traiter des cas de dopage. En juin 2010, ce professeur exerçant à Zurich avait donné raison à deux médaillés olympiques des Jeux de Pékin, les lanceurs de marteau Belarusses Vadim Devyatovskiy et Ivan Tsikhan condamnés par le CIO pour dopage (testostérone), en invoquant un vice de forme dans la procédure d’analyse et de conservation des prélèvements au laboratoire chinois.

Un avocat de haut vol rejoint Contador

Haas, également impliqué dans la condamnation du coureur espagnol Alejandro Valverde (suspendu 2 ans dans le cadre de l’affaire Puerto), a eu l’occasion de travailler avec l’avocat anglais Mike Morgan dans la cadre de l’affaire des deux lanceurs Bélarusses. Morgan, du cabinet londonien Squire, Sanders & Dempsey, est récemment parvenu à blanchir la judokate chinoise Wen Tong, condamnée pour dopage au Clenbutérol par la Fédération internationale de judo, en raison d’une erreur de procédure de la FIJ.
Sans réelle surprise et selon nos informations, Morgan a rejoint Haas parmi les plus fins connaisseurs du droit du sport sollicités par Contador, déjà défendu par l'Espagnol Andy Ramos et le Belge Jean-Louis Dupont. Les deux hommes vont tenter de faire pencher la balance en faveur de leur illustre client face aux deux autres arbitres choisis par le tandem UCI-AMA (le Suisse Quentin Byrne-Sutton) et par le TAS (l’Israélien Efraim Barak qui exercera en tant que président du panel). Avec une audience escomptée d’ici la fin mai, la décision est attendue pour la fin du mois de juin. C'est-à-dire juste à temps pour voir le leader Saxo-Bank défendre son maillot jaune sur le 98e Tour de France (2-24 juillet).

Louis Chenaille