RMC Sport

Cyclisme: Le parcours du Tour de France 2019 dévoilé (avec un revenant et le cap à l'Est)

Le parcours du Tour de France 2019 a été dévoilé, ce jeudi à Paris. Comme annoncé, il partira de Bruxelles (Belgique), empruntera le l’Iseran (Savoie) qui n’avait plus été mis à l’honneur depuis 2007 et franchira 30 cols, un record.

Un départ de Bruxelles

La ville de départ du Tour 2019 était connue depuis janvier 2018. Bruxelles sera donc à l’honneur pour lancer la 106e édition de la course. Un hommage à Eddy Merckx, qui fête les 50 ans de la première de ses cinq victoires sur la Grande Boucle, mais aussi au Maillot Jaune qui fêtera ses 100 ans d’existence.

Le grand retour de l’Iseran

Le tracé de l’édition 2019 accueillera un revenant: le col de l’Iseran. L’ascension savoyarde n’avait plus connu les honneurs du Tour de France depuis 2007 lors d’une étape remportée par le Colombien Mauricio Soler, futur vainqueur du maillot à pois. Cette fois, les coureurs passeront par l’autre versant depuis la vallée de Maurienne, qui n’a plus été emprunté depuis 1963. Le plus haut col routier d’Europe (2.770 mètres) n’est pas insurmontable malgré une pente des 13 kilomètres à 7,5% de moyenne mais interviendra à la 19e étape à deux jours de l’arrivée à Paris. Emprunté trois fois dans l’histoire de la compétition, ce versant du col sera surtout un préambule à la montée finale vers Tignes. Au cœur d’une étape courte (123 kilomètres), il promet un peu de nervosité.

Tous les massifs montagneux à l’honneur

Après avoir fait la part belle à l’Ouest l’année dernière, le Tour le snobe cette année au nom du principe de rotation. En raison du départ de Bruxelles, les coureurs évolueront beaucoup à l'Est et traverseront aussi tous les massifs montagneux avec les incontournables Alpes et Pyrénées mais aussi les Vosges avec une arrivée à la Planche des Belles Filles (chère à Thibaut Pinot et dont l'ascension sera rallongée par rapport aux derniers passages) et le Massif Central (Brioude). Ce parcours fera franchir 30 cols (un record dans l'histoire de l'épreuve), dont trois arrivées d'étape à plus de 2000 mètres d'altitude (au Tourmalet, à Tignes et à Val Thorens). 

Ce qui se cachait derrière les plats régionaux

Les organisateurs du Tour de France avaient alléché les suiveurs en publiant chaque jour un plat du chef Pierre Gagnaire, illustrant une ville ou une région dans lequel le peloton passera. Un moyen de faire deviner le parcours avant l'heure. Il y eut les choux de Bruxelles, pour Bruxelles, où les biscuits roses et le champagne représentant Reims, qui accueillera la 9e étape. Les mirabelles mettaient à l’honneur Nancy (ville d’arrivée de cette étape) et Metz (ville-départ de la 10e). 

Les coureurs passeront par les Pyrénées avant les Alpes. Entre les deux, ils resteront quatre jours dans le Gard (dont une journée de repos) avec une étape Nîmes-Nîmes. Ils quitteront ensuite la ville pour rejoindre Gap et les Alpes. Trois étapes y auront lieu avant de remonter sur Paris pour l’étape vers les Champs Elysées. 

NC avec AS