RMC Sport

EN DIRECT - Tour de France: Macron "très fier" des coureurs français

Julian Alaphilippe

Julian Alaphilippe - Icon Sport

C'est parti pour la 17e étape, l'étape reine qui finit au sommet du col de la Loze, à 2300 m d'altitude.

[18h01]

Emmanuel Macron sur l'organisation de ce Tour de France dans le contexte de crise sanitaire (France 2) :

"C’est important, dans le contexte qu’on connaît, de montrer qu’il faut vivre avec le virus. Le virus sera là pendant des mois. Vivre avec le virus cela veut dire qu’on doit essayer de maintenir de tels événements si c’est possible. (...) Les organisateurs, les coureurs et les collectivités locales ont été extraordinaires pendant ce Tour de France. Il y avait du public, comme sur cette étape, mais j’ai vu des masques et une certaine discipline. Ce Tour a montré qu’on pouvait faire des choses en respectant les règles. (...) Le monde entier regarde la France grâce au Tour, donc il était important de le tenir, pour l’image et l’attractivité du pays.”

[17h58]

Emmanuel Macron, présent sur cette 17e étape, au sujet de la performance des Français (France 2) :

“Je suis très fier d’eux parce qu’ils ont du coeur. Julian (Alaphilippe) s’est encore battu aujourd’hui. Bardet, c’est extraordinaire, il a tenu malgré une chute, Pinot aussi. Ils n’ont pas eu de chance mais ils sont au rendez vous de la combativité. Il faut qu’ils continuent à s’accrocher, c’est un Tour spécial cette année. Ces dans ces moments-là, en résistant, qu’on construit sa réputation, son image, son lien avec le public et sa capacité à gagner le Tour l’année prochaine.”

[17h41]

Benoît Cosnefroy après la perte de son maillot de meilleur grimpeur au profit de Tadej Pogacar 

“Je me suis accroché, j’ai essayé de prendre l’échappé en début de course, mais ça n’a pas fonctionné. Je laisse mon maillot à un pur grimpeur, et ce maillot est dédié aux purs grimpeurs, donc la logique est respectée. (...) Ca a été du bonheur pendant 15 jours, je n’étais pas venu pour porter le maillot à pois et j’en ai profité à 200%. Ce sont vraiment des supers souvenirs avec ce maillot.”

[17h19]

Et c'est gagné pour Lopez, 10 secondes devant Roglic, qui a mis 16 secondes à Pogacar. Puis Sepp Kuss et Richie Porte a une minute. . Ensuite Mas, Yates et Landa, le grand perdant du jour, tout comme Uran, qui était 3e, mais là c'était vraiment trop dur. Il perd plus de 2 minutes.

[17h17]

Lopez est en train de sécuriser sa 3e place au général. Si on s'arretait là, il aurait une minute sur Richie Porte.

[17h14]

Kuss a craqué aussi. Pogacar revient à l'énergie sur Roglic. Terrible final.

[17h12]

Et Pogacar craque! Derrière on a Kuss et Roglic. Pogacar a quelques encablures derrière.

[17h10]

Lopez est parti avec Sepp Kuss dans sa roue. Derrière Roglic et Pogacar se marquent et c'est Porte qui roule.

[17h07]

Attaque de Lopez!!!!! Seuls Pogacar, Roglic et Kuss arrivent à suivre.

[17h06]

Dumoulin craque, Uran et Landa aussi! Ceux là ne seront pas sur le podium. Pogacar roule!

[17h04]

Et maintenant, c'est les UAE qui roule. Bientôt l'attaque de Pogacar?

[55 KM]

Et Carapaz en remet une bonne et prend 43 secondes d'avance. Et si c'était bon pour lui en fait? il fait une énorme montée.

[16h55]

Ca y est, ça commence à être trop dur pour Wout van Aert. A seulement 7 km de l'arrivée! Plus que Caruso pour Landa.

[16h50]

Guillaume Martin craque à son tour.

[16h45]

On est à mi pente et il ne s'est encore pas passé grand chose. Carapaz s'isole devant mais il n'a plus que 22 secondes d'avance.

[16h43]

C'est malheureusement fini pour Julian Alaphilippe, qui se fait rattraper par le peloton. et dans le groupe maillot jaune, Madouas craque à son tour.

[16h39]

Bilbao prend la tête du groupe et ça accélère sérieusement. Barguil saute et il n'est pas le seul. L'écart tombe à 1 minute.

[16h36]

Il ne reste plus grand monde dans le peloton maillot jaune mais il ne reste pas que les leaders non plus.

[16h28]

On s'observe devant, on s'observe derrière... Alors que la Jumbo passe une journée tranquille, tout le boulot est fait par la Bahrain Merida de Landa.

[16h21]

Attaque d'Alaf' qui créé un petit trou que Carapaz s'emploie à boucher. Derrière, le peloton perd du temps, les leaders s'offrent un peu de répit.

[16h19]

Vous pouvez bien sur suivre la montée finale du col de la Loze sur l'antenne de RMC, avec la Dream Team, Cyrille Guimard, Jérôme Coppel...

[16h15]

Voilà le monstre qui attend les coureurs! Et les échappés y sont!

[25 KM]

On est dans les contreforts du col de la Loze pour les hommes de tête, qui abordent la montée avec un peu plus de 2 minutes d'avance. Ca ne suffira pas pour aller au bout.

[30 KM]

Petit moment de répit. Tout le monde s'alimente avant la bagarre finale.

[40 km]

Cosnefroy est revenu dans le groupe maillot jaune. Quel abnégation! Dans une quinzaine de minute, on attaque la montée finale, celle du col de la Loze.

[15h40]

Le peloton n'est vraiment pas à fond, du coup ca revient de l'arrière et les échappés, eux prennent 2'30.

[15h35]

Gros numéro d'Alaphilippe dans la descente. il est maintenant seul en tête

[54km]

Ils ne sont plus que 3 en tête: Dan Martin est un peu distancé. Le peloton à 1'42 derrière. On a une grande descente avant d'arriver dans 20 km au pied du col de la Loze.

[15h25]

Pogacar passe en tête du peloton maillot jaune et devient officiellement le prochain maillot à pois, en attendant quand même l'arrivée en haut du col de la Loze.

[15h24]

Carapaz passe en tête devant Alaf' au sommet du col de la Madeleine.

[63 KM]

Les Bahrain ont un peu ralenti, du coup les 4 échappés vont basculer en tête, même s'ils n'ont que 1'34. Alors que l'orage menace. Des gouttes tombent.

[15h07]

Plus que 2'40 d'avance pour les échappés qui pourraient se faire reprendre avant même le sommet de la Madeleine. Et déjà 9'46 de retard pour le groupe maillot vert. On rappelle qu'il faut arriver à 30 minutes du vainqueur d'étape pour finir l'étape dans les délais.

[14h57]

Image rare d'un peloton du Tour pas mené par les Jumbo-Visma

[14h50]

C'est quand même un sprinter, Sonny Colbrelli, qui a fait sauter Quintana dans un col. Comme quoi, ce n'est pas que la faute des Jumbo et Van Aert.

[14h41]

Pinot et Quintana lâchés. Et Kamna laché à l'avant. il avait tout donné hier. Carapaz aussi en difficulté. Alaphilippe est pas mal. Même s'il n'y a plus que 3'45.

[14h37]

L'avance des échappés fond à 4'40 sous l'impulsion des Bahrain. Derrière, ca pète de partout.

[14h35]

Et dejà 2 Jumbo qui sautent.

[14h34]

Et l'écrémage commence dans le peloton, où les sprinters lâchent les uns après les autres. La Deceuninck va tout faire pour aider Sam Bennett à rentrer dans les délais.

[14h31]

Ce sont les Bahrain-Merida qui accélèrent. Pour une attaque de Landa? Il est 7e mais pas loin du podium.

[14h25]

17km d'ascension à 9% de moyenne. C'est du très solide.

[80KM]

Ca y est, les échappés attaquent les contreforts de la Madeleine, le premier col hors catégorie du parcours.

[14h08]

Il manquait plus que ça: alerte orage sur la Loze

[97 KM]

Ca se rapproche tranquillement de la Madeleine. Les échappés ont 5 minutes d'avance. Ca ne suffira pas si les leaders veulent gagner l'étape.

[13h36]

Le peloton attaque les choses sérieuses et la montée de la Madeleine dans 30 KM.

[115 KM]

Et voilà, Daryl Impey repris. L'échappée a 4 minutes d'avance. Le peloton vont-ils les laisser prendre 10 minutes?

[13h28]

Au sprint intermédiaire, Bennett dépasse encore Sagan. 2 points de plus. Maintenant, le principal danger pour Bennett, c'est d'arriver hors délai. Mais il est le plus rapide du peloton

[13h22]

L'échappée est partie et bien partie. les 5 de devant ont 2 minutes d'avance sur le peloton (qui se relève) et 40 secondes sur Daryl Impey qui risque de ne pas les revoir.

[13h11]

Le coup de gueule de Van Aert contre les accusations de dopage

La domination des Jumbo-Visma agace et l'équipe du maillot jaune doit faire face à un certain nombre d'accusations, notamment le grand et fort puncheur Wout Van Aert, qui a fait exploser Quintana et Bernal (qui n'était déjà pas au mieux) en montagne. le Belge a répliqué ce matin avant l'étape: "

[13h09]

Soler et Martinez repris, les 5 vont-ils pouvoir prendre plus de champ? Pour l'instant, ce n'est pas le cas.

[13h07]

Une échappée très solide se dessine: Carapaz, Alaf', Kamna, le vainqueur d'hier, avec Dan Martin et Izagirre. Derrière, Soler, Madouas et Martinez sont en contre. Le peloton est à 25 secondes, c'est pas fait.

[13h04]

Ca bagarre dur et pendant ce temps, Ewan, Greipel lâché, et ça risque de leur coûter cher, ca va être compliqué pour eux d'arriver dans les délais. Alaphilippe lui, est à l'attaque devant.

[12h55]

Thomas De Gendt est parti tellement fort que les autres coureurs souhaitant s'échapper galèrent à le rattraper. Mais normalement l'échappée devrait s'organiser autour de lui.

[12h45]

Stefan Küng aussi est non partant, il se réserve pour le contre-la-montre des championnats du monde la semaine prochaine. Pendant ce temps, la course est partie à 100 à l'heure, et une échappée peine à se former.

[12h42]

Sans Bernal

La grande nouvelle de la matinée, c'est l'abandon d'Egan Bernal, vainqueur sortant du tour et qui a perdu beaucoup de temps en raison de douleurs au dos. En revanche, ça sera avec Macron qui sera dans la voiture du directeur du Tour pendant l'étape. 

[12h40]

C'est la montée que tout le monde attend depuis que le parcours du Tour a été dévoilé. Le peloton, mené par Primoz Roglic et les Jumbo-Visma escaladera pour la première fois le col de la Loze, la surprise du parcours.