RMC Sport

IAM : Fin de bail pour Chavanel qui ne veut pas raccrocher

Sylvain Chavanel sous le maillot de l'équipe IAM

Sylvain Chavanel sous le maillot de l'équipe IAM - AFP

En fin de contrat chez IAM Cycling, Sylvain Chavanel ne sera pas renouvelé par l’équipe suisse pour la saison prochaine. A 36 ans, le coureur français d’expérience souhaite poursuivre sa carrière dans les pelotons. Reste à savoir où.

L’éternel espoir a fini par devenir un vétéran. Dont on cherche à se séparer quand on veut mettre un coup de jeune à son équipe. A 36 ans, Sylvain Chavanel approche plus du crépuscule que de l’aube de sa carrière. Une évidence encore rappelée par l’officialisation de la décision de l’équipe IAM, qu’il avait rejointe comme fer de lance l’an dernier, de ne pas renouveler le contrat du coureur français et donc de ne pas le conserver dans son effectif la saison prochaine.

Fondateur de IAM Cycling et CEO de IAM Funds, Michel Thétaz a fait dans la métaphore animale pour expliquer sa décision via un communiqué : « Pour l’année prochaine, nous souhaitons voir une meute de loups plus compte et plus présente en tête du peloton afin d’amener nos sprinters en bonne place en vue de la ligne d’arrivée. Suite à cette réorientation, nous avons décidé de ne pas prolonger Sylvain Chavanel. Nous sommes conscients de tout ce que Sylvain a apporté à l’équipe. Cette collaboration a dépassé toutes nos attentes. Nous ne sommes pas prêts d’oublier sa fantastique victoire lors du GP de Plouay en août dernier, ses qualités de coureur mais aussi d’homme. Nous avons vraiment vécu deux superbes années avec lui. Je lui réitère mes remerciements pour son professionnalisme et lui souhaite le meilleur pour son avenir. »

« J’ai encore la flamme »

Reste à savoir où celui qui n’a toujours pas levé les bras sur une ligne d’arrivée cette saison va rebondir. Retour dans une équipe française ? Retraite des pelotons ? « Mimosa » souhaite plutôt poursuivre sa carrière. « J’ai encore la flamme et je suis ouvert à toutes les propositions, explique Chavanel, qui a pris connaissance de la décision quelques jours avant le début du Tour de France, dont il occupe ce mardi midi la 64e place au général (à7’04’’ de Chris Froome). Je peux encore rendre des services mais si je n’ai rien, on verra… » Coureur d’expérience, l’ancien champion de France en ligne (2011) aux trois victoires d’étape sur la Grande Boucle affiche un profil parfait pour aider et accompagner un jeune leader français. A bon(s) entendeur(s)…

la rédaction avec P.T. à Seraing