RMC Sport

Le Tour de France en direct (18e étape): victoire de prestige de Barguil, Froome proche du sacre

Warren Barguil

Warren Barguil - AFP

La 18e étape du Tour de France emmènait ce jeudi les 169 coureurs encore en course de Briançon jusqu’au mythique col de l’Izoard, ultime arrivée au sommet de la compétition. La dernière grande explication entre leaders était attendue sur ces 14,1km d’ascension, à 7,3%.

[18h18]

Barguil : "Faire un Top 5 sur le Tour fait partie de mes objectifs"

"J’ai ressenti beaucoup d’émotion. J’ai pensé à mes grands-parents décédés et ça m’a fait drôle de pouvoir célébrer cette victoire. J’ai toujours du mal à y croire. Je suis sur une autre planète, je ne suis même pas sur la Terre ! Je voulais d’abord assurer mon maillot à pois, mais je n’aurais jamais imaginé gagner à l’Izoard. C’est exceptionnel. Ce maillot, je le mérite amplement. Je le porterai aussi à la maison je crois ! Je dédie aussi cette victoire à beaucoup de gens de l’ombre, à ma compagne et à mon entraîneur. Il y a quelques mois de cela, je n’étais pas si bien. Avec les jambes que j’ai en ce moment, je peux jouer le général l’année prochaine pourquoi pas. Faire dans les 5 premiers du Tour fait partie de mes objectifs. Mais je vais déjà savourer l’instant présent."

[18h16]

Cavendish salue Barguil

"Je tire un grand coup de chapeau à Warren Barguil. Quelle performance impressionnante sur Le Tour. Toutes mes félicitations !"

[18h02]

Cyrille Guimard : "La vie de Barguil va basculer"

Le membre de la Dream Team RMC Sport livre son avis sur le Tour de Warren Barguil. "Les premiers jours du Tour étaient difficiles. On disait que c’était un bon coureur, un très bon grimpeur. Et puis la confiance est venue au fil des jours. Battu pour quelques millimètres par Uran à Chambéry, il aurait pu compter 3 victoires d’étape. Il compte aussi une victoire en haut de l’Izoard, où tous les grands champions ont réalisé des exploits, à commencer par Louison Bobet, un autre Breton. Il est entré dans le gotha des grandes stars du Tour de France. Demain, sa vie va complètement basculer et son plan de carrière va être mis en cause. Est-ce qu’il peut devenir un adversaire de Bardet pour la victoire du Tour? On se dit que Froome a passé les 30 ans déjà. Ce sont peut-être des futurs vainqueurs du Tour de France."

[17h54]

La réaction de Cyril Gautier (AG2R)

"C'était le dernier jour pour tenter quelque chose. On avait décidé de mettre deux gars dans l'échappée ce matin. On a fait un peu de patinette pour garder des forces pour la suite. La Sky est très forte. Ils sont 2-3 à chaque fois dans le final. Romain est deuxième et on va tout faire pour le ramener. On verra demain s'il y a du vent ou pas. Et on verra samedi dans le chrono où Romain sera le seul maître de son destin."

[17h49]

Vincent Lavenu : "23 secondes, ce n'est pas grand-chose"

Le manager d'AG2R au micro de RMC Sport : "On a le sourire car j'ai vu une très très belle équipe de champions. Ils se sont livrés corps et âme pour leur leader qui s'est comporté en patron. Chaque coureur a tout donné. Romain Bardet n'est qu'à 23 secondes de Froome. On a fait le maximum aujourd'hui, on est très fiers. 23 seconde c'est pas grand-chose. Sait-on jamais, tant que la ligne d'arrivée n'est pas franchie... Sur ce Tour 2017, l'équipe AG2R a grandi. Romain nous a donné de l'assurance. On doit la structurer pour rejoindre les plus grandes équipes du monde. Nos coureurs ont un état d'esprit formidable."

[17h45]

Barguil: "J'ai du mal à réaliser"*

Le vainqueur de l'étape du jour au micro de RMC Sport: "J’ai toujours du mal à réaliser que j’ai gagné en haut de l’Izoard. J’avais repéré ce final il y a quelques semaines et je suis ému de remporter cette étape. J’ai été un peu critiqué et je pense avoir bien répondu aujourd’hui."

[17h43]

Revivez la deuxième victoire d'étape pour Barguil

Et dire qu'il est passé à un boyau de faire la passe de trois à la photo-finish derrière Uran à Chambéry... Un Tour phénoménal récompensé par le maillot à pois.

[17h39]

Le top 10 du général

Uran a concédé deux secondes sur Bardet et Froome, et se retrouve donc 3e à 6 secondes du Français désormais. Bardet pointe à 23 secondes du Britannique.

[17h37]

Bardet prend les bonifications !

Le Français termine troisième derrière Atapuma et prend donc 4 secondes de bonifications sur la ligne devant Froome. Bardet est donc seul deuxième du classement général derrière le Britannique.

[17h35]

Victoire de Warren Barguil !

Superbe numéro du Français ! Il signe une victoire de légende en haut de l'Izoard avec le maillot à pois ! Grandiose!

[0,8 kms]

Barguil s'envole !!!!

Il va le faire ! Il va aller chercher cette victoire d'étape !

[Flamme rouge]

Barguil rejoint Atapuma !

Phénoménal Warren Barguil ! Monstrueux ! Le Français a rejoint l'homme de tête mais ne parvient pas encore à le décrocher.

[1,9 kms]

Poooh le contre de Froome !

Et la réponse du maillot jaune ! Il a pris une centaine de mètres d'avance sur Bardet et Uran dans une partie descendante avant le dernier mur ! Uran fait l'effort et ramène Bardet.

[2 kms]

ATTAQUE DE BARDET !

La voilà la cartouche !! Mais Froome s'accroche avec Uran dans la roue.

[2 kms]

Barguil à 40 secondes d'Atapuma

Le Français a réalisé un énorme effort pour combler le trou sur Atapuma mais il commence à piocher. Ca risque d'être un peu juste pour la victoire d'étape mais rien n'est fini !

[3 kms]

Landa hausse le rythme !

Le coéquipier de Chris Froome largue le groupe des favoris ! Dan Martin fait un gros effort pour tenter de revenir sur l'Espagnol. Derrière, tout le monde suit hormis Aru.

[4 kms]

Aru coince, Martin attaque

Le champion d'Italie grimace et concède quelques mètres au groupe des favoris. De son côté, Dan Martin a tenté d'accélérer mais s'est fait avaler par le train des Sky devant Froome. Ils sont encore 3 équipiers devant le maillot jaune..

[5 kms]

Barguil vise la victoire d'étape

Mais quelle santé ce Barguil ! Il est tout simplement énorme dans ces pentes vertigineuses ! Le Français est lancé pour essayer de rattraper Atapuma. Il pointe à 1'20 du Colombien, qui commence de son côté à piocher.

[6 kms]

Attaque de Barguil !

Alors que le groupe des favoris se réduit de plus en plus, Warren Barguil accélère et va essayer de grappiller quelques places au classement général ! Contador a suivi le meilleur grimpeur dans son attaque.

[6 kms]

Atapuma revient sur Lutsenko

Gros numéro du Colombien qui tourne bien les jambes et revient sur l'homme de tête ! Il contre directement le Kazakh et prend ses distances !

[8 kms]

Atapuma hausse le ton

Le Colombien d'UAE a lâché Tony Gallopin et roule fort désormais pour revenir sur Lutsenko. Il est pointé à 20 secondes de l'homme de tête.

[9 kms]

Toujours pas de mouvement chez les favoris

Tout le monde suit sagement le train d'AG2R. Le groupe maillot jaune est à 10 kilomètres du sommet de l'Izoard.

[11 kms]

Gallopin en jambes

Le Français de Lotto-Soudal rejoint assez facilement le duo composé de Navarro et Atapuma derrière Lutsenko.

[11 kms]

Le point sur les écarts

Lutsenko seul en tête compte 45 secondes d'avance sur le groupe de poursuivants, et 3'50 sur le groupe maillot jaune. Derrière le Kazakh, Navarro et Atapuma ont accéléré pour tenter de rattraper l'homme de tête.

[12 kms]

AG2R assure le train

Le groupe des favoris se réduit très vite avec le tempo soutenu de l'équipe de Romain Bardet. Mais la Sky est bien accrochée et ne vacille pas pour le moment.

[14 kms]

Lutsenko file tout seul

Le coureur d'Astana a décroché Nicolas Edet. Place à un numéro en solo pour le Kazakh. Pas de mouvement pour le moment dans le peloton maillot jaune.

[15 kms]

Un monument !

Les favoris vont forcément bouger avant le sommet, place au spectacle !

[20 kms]

Lutsenko et Edet s'échappent

A peine le groupe de 10 formé que Nicolas Edet (Cofidis) et Alexey Lutsenko (Astana) prennent le large dans les premières pentes de l'Izoard. Ils comptent 15 secondes sur le reste de l'échappée, et 4'50 sur le peloton maillot jaune.

[23 kms]

Un groupe de 10 en tête

Molard et Ulissi rentrent à leur tour sur le groupe de 8. Les échappés attaquent les toutes premières pentes de l'Izoard désormais.

[28 kms]

Regroupement en tête de course

Le groupe de 4 s'est transformé en groupe de 8 : Gallopin, Navarro, Hardy, Atapuma, Sicard, Edet, Grmay, Lutsenko. Avec 15 secondes d'avance sur le duo Molard-Ulissi.

[35 kms]

Le quatuor reformé en tête

Fin de la petite aventure en solo de Tony Gallopin. Les quatre hommes de tête comptent 50 secondes d'avance sur 4 autres poursuivants : Edet, Navarro, Hardy et Grmay.

[37 kms]

Gallopin fait la descente

Le Français de la Lotto-Soudal a tenté de fausser compagnie à ses trois concurrents de l'échappée avant l'Izoard, mais il ne prend pas beaucoup d'avance sur le trio.

[40 kms]

Warren Barguil assure le maillot à pois !

Excellente nouvelle pour le grimpeur français de la Sunweb !

[46 kms]

Lutsenko est passé en tête au sommet du col de Vars

Le coureur d'Astana bascule dans la descente en compagnie de Gallopin, Sicard et Atapuma. Ils comptent 25 secondes d'avance sur le groupe des poursuivants et 6'35 sur le groupe maillot jaune.

[47 kms]

AG2R accélère dans le peloton maillot jaune

Les coéquipiers de Romain Bardet augmentent le tempo dans les dernières pentes du Col de Vars pour tenter de déstabiliser la Sky. Uran n'a plus d'équipiers chez Cannondale.

[50 kms]

Quatre hommes en tête

A l'initiative de Romain Sicard, quatre hommes se sont isolés en tête : Sicard donc, Gallopin, Lutsenko et Atapuma.

[52 kms]

Bardet : "Je suis prêt à livrer bataille"

Alors qu'il n'a pas réussi à créer la différence hier, Romain Bardet va être obligé de prendre des risques dans l'Izoard pour tenter de prendre de l'avance sur Chris Froome avant le contre-la-montre de samedi. Interrogé par Le Tour, le leader d'AG2R évoque cette 18e étape.

"Je suis prêt aujourd'hui à livrer bataille, je n'ai rien à perdre, j'ai déjà fini deuxième du Tour de France. En montagne personne n'est encore arrivé à faire la différence, l'Izoard va être le juge de paix."

[53 kms]

Edet a tenté, mais...

Edet (Cofidis) et Khozataiev (Astana) ont tenté de fausser compagnie au groupe de tête. Mais les fuyards ont été repris quelques centaines de mètres plus loin. Reste 18 coureurs devant désormais.

[55 kms]

La composition du nouveau groupe de tête

Bakelants, Gautier (AG2R), Roche (BMC), Grivko, Khozataiev, Valgren (Astana), Atapuma, Durasek, Marcato, Swift (UAD Emirates), Molard (FDJ), Impey, Pauwels, Venter (Dimension Data), Stybar (Quick Step), Lammertink (Katusha), Benoot, Roelandts (Lotto-Soudal), Edet, Navarro (Cofidis), Voeckler, Chavanel (Direct Energie), Clarke, Talansky (Cannondale) et Minnaard (Wanty).

Ils comptent 1 minute d'avance sur les poursuivants.

[57 kms]

Le groupe de tête explose

Les premières pentes du Col de Vars provoquent les premiers dégâts dans le groupe de tête des 54. Un groupe d'une quinzaine de coureurs commence à prendre de l'avance.

[59 kms]

Le pronostic de Cyrille Guimard

"J'ai le sentiment que Froome va régler tout le monde dans la dernière montée. C'est mon intime conviction. Ses adversaires ont eu l'occasion de grappiller du temps et ils ne l'ont pas assez fait dans les étapes précédentes."

Pour suivre l'étape en direct sur l'antenne de RMC, c'est ici

[60 kms]

L'affluence des grands jours en haut de l'Izoard

[63 kms]

Le profil du Col de Vars

[72 kms]

Le groupe de tête secoué

Plusieurs attaques scindent le gros groupe de tête en plusieurs petites grappes de coureurs dans la vallée avant le col de Vars.

[74 kms]

Le Col de Vars approche (1ere cat.)

Les hommes de tête vont bientôt attaquer l'avant-dernière ascension du jour. Il s'agit du Col de Vars. 9,3 kilomètres de montée à 7,5% de moyenne.

[78 kms]

De nouveau 54 coureurs en tête

Le petit groupe de 7 coureurs qui s'était isolé à l'avant a été repris par l'énorme groupe de tête. Retour à 54 aux avants-postes, avec 8'20 d'avance sur le peloton.

[15h05]

Guimard défend Uran

Deuxième du général à 27’’ de Chris Froome, Rigoberto Uran s’est distingué en restant dans la roue des leaders, au points que certains dans le peloton lui attribuent l’étiquette de sangsue. Memebre de la Dream Team RMC Sport, Cyrille Guimard n’est pas de cet avis. "Il y a les choses que l’on dit et les choses que l’on voit. Quand Bardet a attaqué dans l’étape de Puy en Velay, Uran est allé avec lui et l’a relayé tout de suite. C’était la seule étape où on pouvait mettre en difficulté Froome. Et à ce moment-là, Uran a collaboré avec Bardet. Et Bardet s’est relevé. C’est trop facile de coller des étiquettes !"

[14h51]

La Sky prête à lâche 10 minutes à l’échappée au pied de l’Izoard

Au micro de France 2, Nicolas Portal, directeur sportif de la Sky a indiqué que l’équipe britannique pourrait laisser jusqu’à 10 minutes d’avance aux échappés, au pied du col de l’Izoard.

[14h48]

Sept hommes en tête

Brambilla, Chavanel, Vacho, Tulik, Clarke, Swift et Pauwels. Ils sont suivis par 47 coureurs.

[14h46]

A 100km de l’arrivée...

Le groupe de tête a franchi la barre des 100km à parcourir avant l’arrivée. Sept hommes se sont détachés et comptent une trentaine de secondes d’avance sur un groupe de 47 coureurs. Le peloton est à quasiment 7 minutes.

[14h42]

"Si l’on veut un cyclisme à huis-clos…"

Les 4 derniers km de l’ascension de l’Izoard seront fermés au public. Membre de la Dream Team RMC Sport, Cyrille Guimard regrette cette décision. "Combien de fois y a-t-il eu des incidents avec les spectateurs sur le Tour ? Si l’on veut un cyclisme à huis-clos… Sans spectateurs, ça n’a aucun intérêt de faire une compétition sportive."

[14h35]

Du soleil sur l’Izoard

Si quelques nuages coiffent le col, le soleil est au rendez-vous sur l’Izoard. 

[14h30]

Un avant-goût de l'Izoard

[14h26]

Les coureurs de têtes repris

Un nouveau groupe s’est formé en tête de course, où Lilian Calmejane (Direct Energie) et Thomas De Gendt (Lotto Soudal). Le Belge a franchi en tête le sommet de la cote des Demoiselles coiffées. Le peloton est à plus de six minutes. 

[14h18]

De Gendt et Calmejane en tête

Deux hommes haussent le ton et ont pris quelques mètres d’avance, Lilian Calmejane (Direct Energie) et Thomas De Gendt (Lotto Soudal).

[14h15]

Première difficulté du jour

Les 54 coureurs attaquent la première difficulté du jour, la cote des Demoiselles coiffées. Une montée de 3,9km à 5,2% qui devrait créer des écarts.

[14h08]

Matthews a dormi avec le maillot vert

Leader du classement à points devant Andre Greipel, l’Australien Michael Matthews (vainqueur de deux étapes) a confié avoir dormi avec son maillot vert. "Ça a été tellement long d'en arriver là que je savoure un maximum ce qui m'arrive, a expliqué le coureur au site du tour.fr J'ai dormi avec mon maillot vert, il compte beaucoup pour moi. D'abord, je dois le ramener jusqu'à Paris. Et là-bas on ne sait jamais, si l'équipe arrive à bien m'emmener, j'essaierai d'aller gagner l'étape des Champs-Elysées. C'est mon prochain rêve."

[13h52]

Ils sont dans le groupe de tête

Bauke Mollema (Trek), Tony Gallopin (Lotto Soudal), Brice Feillu (Fortuneo), Dani Navarro (Cofidis), Romain Hardy (Fortuneo), Lilian Calmejane (Direct Energie), Sylvain Chavanel (Direct Energie), Thomas Voeckler (Direct Energie), Andrew Talansky (Cannondale), Pierre Rolland (Cannondale), Thomas De Gendt (Lotto Soudal).

[13h47]

Grosse chaleur dans les Alpes

La température avoisine les 33 degrés sur les routes des Hautes-alpes. Conséquence, le peloton avance tranquillement.

[13h41]

Le peloton lâche du lest

Mené par les Sky, le peloton a visiblement décidé de laisser filer l’échappé. Les 54 hommes de devant comptent dorénavant plus de 4 minutes d’avance alors qu’il reste 144km à parcourir.

[13h33]

Le tracé... et le profil de la montée vers l'Izoard

[13h31]

51 coureurs à l'avant

Une cinquantaine de coureurs a lancé l’échappée et compte désormais près de trois minutes d’avance sur le peloton. .

[13h12]

L'explication finale sous la pluie ?

[13h11]

Bonjour…

… et bienvenue pour suivre en direct et en intégralité la 18e étape du Tour de France entre Briançon et le mythique col de l’Izoard, situé à 2360m d’altitude. Au programme, 179,5km de course conclus par la dernière arrivée au sommet de la compétition.