RMC Sport

Leblanc : « On s’acharne contre le cyclisme »

Luc Leblanc

Luc Leblanc - -

Après les révélations de lequipe.fr sur le dopage présumé de Laurent Jalabert lors du Tour 1998, Luc Leblanc a tenu à réagir au micro de RMC. L’ancien champion du monde 1994 estime qu’il faut arrêter de s’acharner sur le cyclisme.

Luc, que vous inspire l’information donnée par l’équipe.fr qui affirme que Laurent Jalabert aurait pris de l’EPO lors du Tour de France 1998 ?

Je suis vraiment stupéfait d’apprendre cette nouvelle. Laurent Jalabert a toujours dit qu’il avait fait une carrière propre sans avoir pris un produit. Et maintenant, on ressort une affaire 15 ans après. Je trouve que c’est difficile à digérer. Ce sont des déclarations de l’équipe.fr. Il faut faire très attention. Je suis outré

Cette affaire fait-elle du mal au cyclisme ?

En plus de l’affaire Ullrich qui vient d’avouer qu’il a pris des produits dopants pendant sa carrière, maintenant, c’est l’affaire Jalabert qui sort. Quatre jours avant le Tour de France, il y a toujours des affaires qui ressortent. Ça devient pénible puisque les affaires datent de 15-20 ans. Il faut stopper cette hémorragie avant que cela fasse plus de mal au cyclisme.

« Il faut se projeter sur l’avenir »

S’acharne-t-on sur le vélo ?

On dirait qu’on s’acharne contre le cyclisme. Il faut aussi aller voir les autres sports. Je ne prêche pas pour ma paroisse mais il faut protéger le cyclisme français et international. Nous en avons besoin aujourd’hui. Il faut savoir se projeter sur l’avenir. A présent, regardons les jeunes.

Le fait que ce soit Laurent Jalabert, ça vous touche ?

Bien entendu. J’ai toujours eu de bons rapports avec Laurent Jalabert. Je me souviens en 1998 lorsque nous sommes arrivés ensemble aux Championnats de France (à Charade dans le Puy-de-Dôme, ndlr). J’ai fini deuxième alors que Laurent avait gagné. Laurent est quelqu’un de bien. Il est très intelligent. C’est un excellent consultant à la télévision. Je le regrette pour lui. Ce n’est pas le moment que cette affaire tombe à quatre jours du départ du Tour de France.

A lire aussi :

<< Tour de France: Jalabert positif à l'EPO en 1998?

<< Guimard : « En 1998, 90% des coureurs marchaient à l’EPO »

<< Merckx : « Si j’avais à nouveau 16 ans… »

Propos recueillis par Nicolas Paolorsi