RMC Sport

Les chances françaises à la loupe

Thibaut Pinot sera l'une des grandes chances françaises sur ce Tour 2015.

Thibaut Pinot sera l'une des grandes chances françaises sur ce Tour 2015. - -

Après une édition 2014 historique, les Français préparent la Grande Boucle 2015 gonflés à bloc. Mais avec aussi davantage de pression. S’ils devraient avoir du mal à s’imposer face aux favoris, les Péraud, Pinot, Bardet et Rolland auront tout de même de sérieux arguments à faire valoir. Tour d’horizon des chances tricolores.

Pour le camp tricolore, le Tour de France 2014 restera à jamais gravé dans les annales. En l’absence de Nairo Quintana et après les abandons des favoris Chris Froome et Alberto Contador, les coureurs français ont crânement joué leurs chances. Avec raison. Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale) réalise un tour de force en se hissant sur la deuxième marche du podium, tandis que son compatriote Thibaut Pinot (FDJ) termine sur ses talons. Quant à Romain Bardet, il intègre le Top 10 (6e). Enfin, la France est la nation la plus représentée dans le Top 20 avec six coureurs au total : les trois premiers cités, donc, mais aussi Pierre Rolland (11e), Brice Feillu (16e) et John Gadret (19e). Sans oublier les deux victoires d’étapes, de Blel Kadri à Gérardmer et Tony Gallopin à Oyonnax.

Péraud et Bardet pour mener AG2R

Pour cette édition 2015, peut-on rêver d’une victoire française, trente ans après le dernier sacre de Bernard Hinault ? Deuxième l’année dernière derrière Vincenzo Nibali, Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale) est pessimiste sur ses chances de rééditer sa performance, à 37 ans : « On en rêve, mais c’est loin d’être gagné. Il y a des concurrents qui sont plus à même de faire podium que moi ». Au sein d’AG2R La Mondiale, qui s’est renforcée à l’intersaison avec les arrivées des Belges Jan Bakelants et Johan Vansummeren, l’ancien vététiste devrait partager le leadership avec Romain Bardet. A 24 ans, le 6e du Tour 2014 est l’étoile montante du cyclisme français.

Thibaut Pinot, l’avenir pour lui

Autre Français en vue : Thibaut Pinot. Si le coureur de la FDJ, 3e du général et maillot blanc du meilleur jeune en 2014, reconnaît que la victoire finale sera difficile cette année, il garde espoir pour le futur : « Gagner le Tour de France, c’est l’objectif de ma carrière. Il y a beaucoup de chances que j’échoue mais je me laisse le droit de penser que je peux le faire un jour. Je n’ai pas encore 25 ans. J’arrive dans mes belles années et je saurai vers 28 ou 29 ans si j’ai la capacité ou pas de remporter le Tour de France », déclarait-il fin d’année passée au micro de RMC.

Ne pas oublier Pierre Rolland

Pierre Rolland complète le tableau des chances françaises sur le Tour de France. Arrivé fatigué l’an passé sur les routes du Tour après sa brillante 4e place décrochée sur le Giro, le coureur d’Europcar avait terminé 11e du classement général (8e en 2012). Mais cette année, pas de Tour d’Italie pour mieux se concentrer sur la Grande Boucle.

La montagne pour terrain d’expression

Concernant le parcours du Tour de France 2015, les Français qui visent le classement général devront veiller à éviter les chutes et autres bordures tout au long de la première semaine. En attendant patiemment mais sûrement la montagne, le terrain de prédilection de ces coureurs désormais décomplexés. Tous les quatre très bons grimpeurs, ils auront un coup à jouer dans les Pyrénées (du 13 au 16 juillet) et dans les Alpes (du 22 au 25 juillet). On en salive d’avance.

Gallopin, Gadret, Bouhanni et les autres

Dans des rôles plus secondaires, on peut également citer Tony Gallopin, porteur du maillot jaune de leader pendant une journée sur le Tour de France 2014. Le coureur de Lotto-Soudal vise une victoire d’étape et cible notamment la 8e étape, entre Rennes et Mûr-de-Bretagne, et la 14e entre Rodez et Mende. John Gadret, 19e du Tour de France 2014, devrait se limiter cette année à un rôle de soutien pour son coéquipier Nairo Quintana, leader de l’équipe Movistar. Enfin, du côté des sprinteurs, Nacer Bouhanni (Cofidis) et Arnaud Démare (FDJ), ainsi que Bryan Coquard d’Europcar, joueront des coudes pour tenter de décrocher une victoire d’étape.