RMC Sport

Liège, un petit vélo dans la tête

Le Belge Philippe Gilbert

Le Belge Philippe Gilbert - -

Le Grand Départ du 99e Tour de France, ce week-end à Liège, sera l’occasion pour la province belge de fêter la Grande Boucle pour la deuxième fois après 2004. Mais aussi de tirer profit des retombées économiques et médiatiques.

A Liège, le Tour de France sera bientôt une spécialité aussi maitrisée que la Jupiler, la gaufre ou la Doyenne des classiques. Déjà organisatrice en 2004, la province wallonne va égaler ce week-end le record de Luxembourg (1989, 2002) pour les villes étrangères ayant accueilli le plus grand nombre de fois le départ de la Grande Boucle. Sur le site des Halles de Foires, l’Avant Tour a démarré ce mercredi avec l’ouverture du village. La présentation des équipes, jeudi sur la place Saint-Lambert, fera monter la pression avant le prologue samedi (6,4 km) et les deux premières étapes, Liège - Seraing dimanche (198 km) et Visé - Tournai lundi (207,5 km). Une fête qui rapportera (beaucoup) à tous les acteurs de la vie économique locale.

Une donnée qui séduit et motive les candidatures étrangères, à l’instar de Londres (2007), Monaco (2009), Rotterdam (2010), mais aussi françaises, avec la Corse au programme l’année prochaine. La province de Liège a d’ailleurs déjà fait ses petits calculs. Le coût de l’organisation du Grand Départ de la 99e édition du Tour de France a ainsi été fixé à 4 186 000 euros. Une somme très raisonnable au regard des retombées attendues. Aux 4,2 millions d’euros que devraient dépenser les équipes, les suiveurs officiels ou encore les techniciens et la presse au cours du week-end, s’ajouteraient selon les prévisions environ 21,75 M€ de rentrées provenant du public.

De la « promo » pour « Liège expo 2017 »

Soit 10€ de dépenses pour chacun des 2 175 000 spectateurs espérés jusqu’à lundi par la province de Liège. Même le Trésor public belge se frotte déjà les mains, avec environ 9 M€ de taxes qui devraient lui revenir. Que le Tour rapporte est tout sauf une surprise, puisque la bataille fait rage des années en avance entre les villes concurrentes pour accueillir ne serait-ce qu’une étape. Mais Liège souhaite aussi profiter du week-end pour promouvoir sa candidature à l’organisation de l’exposition internationale en 2017. Un évènement « intermédiaire », entre deux expositions universelles (Milan en 2015). La formation Lotto-Belisol de Jurgen Van den Broeck portera ainsi sur son maillot le logo « Liège expo 2017 », qui fleurira également dans le jardin de la place Cathédrale. Il ne devrait pas échapper aux caméras de télévision…

LP