RMC Sport

Pinot : « J’aimerais gagner le Tour »

Thibaut Pinot

Thibaut Pinot - -

Vainqueur d’une étape et 10e du classement général pour sa première participation, le benjamin de ce Tour de France (22 ans) incarne l’avenir. Membre de la Dream Team RMC Sport, « le druide » Cyrille Guimard a voulu en savoir plus.

Cyrille Guimard : Thibaut, quel regard portes-tu sur ton changement de statut pendant ce Tour de France ?

Thibaut Pinot : Je ne ressens pas grand-chose pour l’instant. J’ai fait un beau Tour de France. Peu de gens pensaient que j’étais capable de faire ça. J’étais venu parce que je pouvais, peut-être pas faire un Top 10, mais quand même gagner une étape. J’étais venu avec de l’ambition, donc le Top 10, c’est du bonus.

Cyrille Guimard : Tu es désormais connu du grand public. N’est-ce pas trop dur à gérer ?

Thibaut Pinot : Le Tour de France, pour ça, c’est vraiment la plus grande course du monde. Il suffit d’une victoire d’étape pour se faire connaître du grand public. Au départ, je signe beaucoup d’autographes, ça change, c’est nouveau pour moi. Ça fait plaisir mais ce n’est pas évident. Ça ne me dérange pas plus que ça mais parfois, après les étapes, on est fatigué et on n’a pas trop envie. Mais ça fait partie du truc et ça me fait plaisir.

Cyrille Guimard : Quelle réaction as-tu lorsque tu compares les performances de Bradley Wiggins ou Fabian Cancellara et les tiennes en contre-la-montre ?

Thibaut Pinot : Eux, on voit qu’ils sont faits pour ça. On dirait qu’ils sont nés avec le vélo de chrono dans les mains. C’est inné. Moi, je ne suis pas un spécialiste, j’ai du mal. J’essaye de travailler mais je suis à des années-lumière de faire ce qu’ils font. Sur le style, je ne suis pas fait comme eux. J’ai une bosse dans le dos et des grands bras, donc ce n’est pas facile de me poser (rires). Il faut trouver une position dans laquelle je suis capable de tenir une heure. C’est un effort qui me plaît beaucoup, comme un effort de col, et c’est pour cela que je le travaille. Je ne gagnerai jamais de chrono mais si je pouvais diviser l’écart avec eux par deux, ce serait déjà pas mal.

« Je ne suis pas encore une star »

Cyrille Guimard : Tu vas désormais être beaucoup plus regardé. Seras-tu touché si tu es critiqué ?

Thibaut Pinot : Les critiques ne me touchent pas quand elles sont fondées. Parfois, on critique facilement alors que ce n’est pas fondé. On pense que je ne travaille pas beaucoup le chrono alors que je le fais beaucoup. Je ne suis pas encore une star. Je suis 10e du Tour, il reste encore une grosse marge pour faire un podium ou une victoire.

Cyrille Guimard : Penses-tu arriver un jour sur les Champs-Élysées avec le maillot jaune ?

Thibaut Pinot : Je ne peux pas répondre, je ne sais pas. Je voudrais dire oui, mais ça ne se passe pas comme ça. Tous les coureurs rêvent d’arriver en jaune sur les Champs-Elysées. Mais je ne me suis jamais vraiment trop posé la question. J’aurais du mal à dire oui parce que ça fait un peu prétentieux. Ce n’est pas trop mon tempérament. J’aimerais gagner le Tour, c’est sûr. Mais est-ce que c’est faisable ? Je ne sais pas, on verra dans l’avenir.