RMC Sport

Plus de peur que de mal pour Contador ?

Alberto Contador

Alberto Contador - -

Impliqué dans la grosse chute survenue à la fin de la première étape du Tour de France, Alberto Contador (Saxo Bank) ne semble pas souffrir de blessures graves. Si l’Espagnol se veut rassurant, son état reste à surveiller selon son directeur sportif, Philippe Mauduit.

L’image est terrible. Dans le flot de coureurs en train de chuter à quatre kilomètres de l’arrivée de la première étape du Tour de France 2013, samedi à Bastia, on peut apercevoir le vélo d’Alberto Contador effectuer un quart de cercle, après ce qui ressemble être un freinage en catastrophe. La chute de l’Espagnol est spectaculaire. La déchirure au niveau de son épaule gauche sur son maillot Saxo Bank également.

Le diagnostic avancé quelques minutes plus tard est plus rassurant. Epaule touchée, coude et genou gauche aussi, avec une poche de glace autour du cou. Mais a priori pas de fractures, ce que Contador affirmera lui-même sur son compte Twitter : « Merci à tous pour vos messages, je pense qu’il n’y a pas de fracture. Maintenant, glace et repos. Que la route est dure en France ! »

Mauduit : « Il aura peut-être mal demain »

L’Espagnol, comme tous les autres coureurs victimes de cette grosse chute, ne perdra pas de temps au classement général. Donc pas d’hypothèque en vue, pour lui, sur un éventuel nouveau sacre aux Champs-Elysées. « Ça a été une journée compliquée, reconnaissait-il. Le Tour, c’est comme ça. Des fois, on peut éviter des chutes, des fois non. C’est une loterie. Cette fois, c’est tombé sur moi. Il va falloir mettre de la glace. J’espère que c’est superficiel. J’espère ne pas avoir de problèmes sur le vélo. »

Plus choqué que blessé… apparemment. Car c’est probablement dans les prochaines heures que l’on connaitra exactement l’état d’Alberto Contador. « Il est encore chaud. Peut-être qu’il aura mal demain matin (dimanche) », confirme son directeur sportif Philippe Mauduit. En 2011, le double vainqueur du Tour (2007 et 2009) avait déjà chuté lors de la première étape. A l’époque, il avait cédé plus d’une minute à Andy Schleck et Cadel Evans. Cette fois, il ne concèdera rien niveau temps. Reste à savoir s’il n’y a pas vraiment perdu quelques plumes…

A lire aussi

Kittel après le chaos

Contador blessé

L'actu du Tour de France

A.D avec G.Q