RMC Sport

Riis : « Le public va respecter Contador »

Bjarne Riis est confiant pour que le public respecte la présomption d'innocence de son coureur

Bjarne Riis est confiant pour que le public respecte la présomption d'innocence de son coureur - -

Alberto Contador va défendre son maillot jaune à partir de samedi, alors que son avenir extra-sportif reste suspendu au verdict du TAS, qui jugera à partir du mois d’août de son contrôle positif sur l’édition 2010. Pas de quoi lui mettre une pression supplémentaire, selon Bjarne Riis, son directeur sportif chez Saxo Bank-Sungard.

Bjarne Riis, étant donné le contexte qui entoure votre coureur, allez-vous mettre en place une protection particulière autour de lui ?
Non, je ne pense pas que cela soit nécessaire. Je suis convaincu que tout le monde va respecter les règles et la situation. De toute façon, nous, on ne peut pas faire autrement. La pression est toujours là. Lorsque vous faites le Tour de France, vous avez toujours de la pression. C’est quelque chose que nous avons connu les années précédentes donc il n’y aura pas de surprises à ce niveau. Nous savons ce à quoi nous aurons affaire. Rien n’a changé.

Beaucoup de gens pensent qu’Alberto Contador n’aurait pas dû participer à ce Tour de France. Cela vous agace-t-il ?
Je trouve cela un petit peu ridicule car je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas courir le Tour de France alors qu’il participe aux autres courses. Quelle différence cela fait-il ? Ce sont bien les mêmes règles, non ? Est-ce que le Tour de France pourrait-avoir le droit de dire : « Non, il ne doit pas courir » ? Ce sont les mêmes règles pour toutes les courses.

D’habitude, vous dirigiez un outsider (ndlr, Andy Schleck) alors que cette année vous dirigez le favori. Est-ce différent ?
Ce n’est pas vraiment différent. La différence se fera en course, peut-être tactiquement. Il faudra attaquer et se défendre. Mais pour le moment, nous n’avons pas le maillot jaune donc nous n’avons rien à défendre. Pour prendre le maillot jaune nous devrons attaquer. Cela fait partie du jeu.

Alberto Contador a-t-il des failles sur ce Tour de France 2011 ?
Je n’en vois pas. Et même si je le savais je ne vous le dirais pas. Franchement, même dans les bordures il n’est pas mal du tout car il court toujours devant, il connaît la course et sait où il faut être. En plus, il a des coéquipiers qui sont des spécialistes de ce genre de choses. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas perdre de temps car cela peut arriver à tout le monde. Physiquement en tout cas, je n’ai pas peur.