RMC Sport

Tour de France 2014 : un parcours anti-Froome ?

Christopher Froome

Christopher Froome - -

Le Tour de France 2014, qui s’élancera de Leeds le 5 juillet, offre un parcours très éclectique aux coureurs. Avec des pavés et un seul contre-la-montre, le tracé n’avantage pas Christopher Froome (Sky), le tenant du titre.
-
- © -

Pas sûr que Christopher Froome garde de bons souvenirs de ce mercredi 23 octobre, jour de présentation du parcours du Tour de France 2014. Car s’il veut remporter une deuxième Grande Boucle consécutive, le Britannique sait désormais qu’il devra cravacher. Encore plus qu’en 2013. Car les organisateurs du 101e Tour n’ont pas gâté le leader de la Sky, avec un tracé qui devrait faire la part belle aux purs grimpeurs, type Nairo Quintana (Movistar), Alberto Contador (Saxo Bank) ou Joaquim Rodriguez (Katusha). 

Seule réjouissance pour Froome, un grand départ d’Angleterre, terre des deux derniers vainqueurs (lui et Bradley Wiggins), le 5 juillet à Leeds. Au programme, trois étapes outre-Manche, dont la troisième qui arrivera dans les rues de Londres et qui promet une immense fête populaire. Place ensuite aux plaines du Nord de la France et surtout à ses pavés, avec une arrivée à Aremberg (5e étape), symbole de Paris-Roubaix. Au total, neuf secteurs pavés (15,4km) seront empruntés le 9 juillet. « J’ai vraiment hâte de voir ça, c’est-à-dire les meilleurs coureurs de pavés avec les leaders des Grands Tours, et voir la manière dont ils vont pouvoir s’en sortir et se débrouiller, explique Christian Prudhomme, le directeur du Tour. Les pavés font partie de l’histoire du Tour, comme les montées et les descentes. On n’a pas envie d’une course où tout serait calibré et prévu à l’avance. »

Seulement 54km de contre-la-montre

S’ils passent sans encombre les pavés, les leaders s’expliqueront ensuite dans la montagne… sur trois massifs différents ! En plus des habituels Alpes et Pyrénées, les Vosges offriront un terrain de jeu propice aux grandes explications, avec notamment une arrivée à la Planche-des-Belles-Filles le 14 juillet (10e étape). « Ce sera une vraie étape de montagne, avec trois cols de première catégorie », détaille le patron du Tour. Au total, six étapes de montagne seront au programme, avec cinq arrivées en altitude.

Presque intouchable dans l’exercice, Froome n’aura qu’un contre-la-montre à se mettre sous la dent, entre Bergerac et Périgueux (54km), la veille de l’arrivée (26 juillet). Depuis 1934, il n’y avait jamais eu aussi peu de kilomètres de chrono. « Les grimpeurs qui, d’ordinaire, sont contraints de courir après le temps parce qu’ils ont perdu des minutes dans un contre-la-montre, seront peut-être cette fois-ci devant et devront gérer un pécule, avec sans doute un moral encore plus fort et pourquoi pas le Maillot Jaune. Ça peut changer des choses », avance Prudhomme.

Après un cru 2013 plié rapidement, à l’issue duquel Froome a terminé avec plus de quatre minutes d’avance sur Quintana, son dauphin, les organisateurs ont donc voulu essayer de préserver le suspense au maximum. De là à créer un parcours anti-Froome ? « On n’est jamais pour ou contre un coureur spécifiquement, tempère Prudhomme. En revanche, notre volonté c’est que le suspens dure le plus longtemps possible. 2014, c’est 50 ans après le fameux duel Anquetil-Poulidor. Si les coureurs avaient un peu de mémoire, ils s’inspireraient de ce qu’ils ont fait l’été dernier car il y avait du mouvement absolument partout. Ce serait formidable. »

A lire aussi :

>> Froome : « Je veux encore gagner le Tour »

>> Contador : « Schleck m’a plus impressionné que Froome »

>> Un Tour à l'anglaise

Le titre de l'encadré ici

|||Le parcours de l'édition 2014 :

Samedi 5 juillet - 1ere étape - Leeds > Harrogate (191km)
Dimanche 6 juillet - 2ème étape - York > Sheffield (198km)
Lundi 7 juillet - 3ème étape - Cambridge > Londres (159km)
Mardi 8 juillet - 4ème étape - Le Touquet-Paris-Plage > Lille (164km)
Mercredi 9 juillet - 5ème étape - Ypres > Arenberg Porte du Hainaut (156km)
Jeudi 10 juillet - 6ème étape - Arras > Reims (194km)
Vendredi 11 juillet - 7ème étape - Epernay > Nancy (233km)
Samedi 12 juillet - 8ème étape - Tomblaine > Gérarmer La Mauselaine (161km)
Dimanche 13 juillet - 9ème étape - Gérardmer > Mulhouse (166km)
Lundi 14 juillet - 10ème étape - Mulhouse > La Planche des Belles Filles (161km)
Mardi 15 juillet - Repos à Besançon
Mercredi 16 juillet - 11ème étape - Besançon > Oyonnax (186km)
Jeudi 17 juillet - 12ème étape - Bourg-en-Bresse > Saint Etienne (183km)
Vendredi 18 juillet - 13ème étape - Saint Etienne > Chamrousse (200km)
Samedi 19 juillet - 14ème étape - Grenoble > Risoul (177km)
Dimanche 20 juillet -  15ème étape - Tallard > Nîmes (222km)
Lundi 21 juillet - Repos à Carcassonne
Mardi 22 juillet - 16ème étape - Carcassonne > Bagnères de Luchon (237km)
Mercredi 23 juillet - 17ème étape - Saint-Gaudens > Saint Lary Soulan (Pla d'Adet) (125km)
Jeudi 24 juillet - 18ème étape - Pau > Hautacam (145km)
Vendredi 25 juillet - 19ème étape - Maubourguet > Bergerac (208km)
Samedi 26 juillet - 20ème étape - Bergerac > Périgueux (54km CLM individuel)
Dimanche 27 juillet - 21ème étape - Evry - Paris (136km)

Alexandre Alain avec Georges Quirino