RMC Sport

Tour de France : A la poursuite de Froome

Christopher Froome

Christopher Froome - -

Grand favori du contre-la-montre du Mont Saint-Michel (33 km), Christopher Froome (Sky) peut assoir encore un peu plus sa domination sur le Tour de France ce mercredi. Une nouvelle démonstration de force et le Britannique s’offrirait une avance confortable à mi-course.

Les 182 coureurs rescapés du 100e Tour de France n’auront certainement pas le temps d’admirer la vue. Dans un décor de carte postale, le peloton s’élancera ce mercredi pour le premier contre-la-montre de cette Grande Boucle. Trente-trois kilomètres autour de la baie et un parcours qui devrait parfaitement convenir à l’actuel leader du classement général. Et c’est finalement celui que l’on présentait comme son principal rival qui en parle le mieux. « C'est vrai que ça va être difficile pour moi, explique Alberto Contador, sixième au général avec 1’51’’ de retard sur le Britannique. C'est un chrono plat et pour rouleur. Ce n’est pas pour m'avantager, mais ça avantage plutôt Froome. Mais le but est de me donner à 100% et on verra. »

Il faut dire que l’Espagnol garde un souvenir particulièrement amer de leur dernière opposition, le mois dernier sur le Critérium du Dauphiné. A Villars-les-Dombes, au terme de 32,5km, Contador lâchait alors 2’45’’ ! Christopher Froome n’a pas oublié. Tout comme il n’a sans doute pas oublié qu’il n’avait été dominé que par son coéquipier Bradley Wiggins à Besançon et Chartres lors des deux contre-la-montres du dernier Tour de France. Le lauréat de l’édition précédente absent, c’est bien « Froomey » qui s’avance dans le costume de l’utra-favori. De quoi creuser des écarts définitifs ? « Je vais essayer de faire la meilleure course, livrait le maillot jaune mardi, au soir de l’arrivée à Saint-Malo. On verra demain soir (mercredi) où on en est. Mais demain, c’est clairement un jour où j’espère creuser l’écart. »

Portal : « Pas là pour marquer les esprits, mais… »

Déjà distancés, les deux coureurs de Movistar Alejandro Valverde (2e à 1’25’’) et Nairo Quintana (7e à 1’51’’) regretteront sans doute d’avoir laissé passer leur chance dimanche dans la deuxième étape pyrénéenne. Même si chez Sky, pas question de crier au triomphalisme avant l’heure. « Ça va être important pour tout le monde, et forcément pour nous, décrypte Nicolas Portal, directeur sportif. On ne s’attendait pas à autant d’écart dès le début du Tour. On n’est pas là pour marquer les esprits, mais si Chris prend du temps, ça aura un impact fort sur les autres équipes, qui pourraient se demander si elles jouent la place de deuxième ou si elles continuent à attaquer. » A voir les récentes défaillances des rouleurs de la Sky, Froome serait particulièrement inspirer de frapper fort. Très fort, même.

A lire aussi :

>> Le bad boy Cavendish refait des siennes

>> Kittel : « Question de malchance »

>> Revivez le film de la 10e étape

Pierrick Taisne