RMC Sport

Tour de France: Bardet et Quintana avaient conclu un pacte de non agression

-

- - -

Romain Bardet a révélé pourquoi il n’était pas passé à l’offensive lorsque Froome et Aru ont terminé leur course dans le décor au pied de la pénultième difficulté. Le vainqueur de la 12e étape ne trouvait pas cela honnête.

Harcelé de questions sur le sujet, face à des journalistes interloqués par le manque d’ambition de son poulain, Vincent Lavenu, directeur sportif de l'équipe AG2R, s’est au contraire félicité de l’attitude de son coureur, jeudi soir. Pour rappel, Christopher Froome et Fabio Aru, l’ancien et le nouveau porteur du maillot jaune, ont terminé dans le décor à l’intersection du pied de la descente du Port de Balès et de celui de la montée du col de Peyresourde, ne provoquant aucune réaction chez leurs principaux rivaux. Une passivité qui aura en revanche suscité l’étonnement chez la plupart des observateurs aguerris de ce sport, frustrés de ne pas voir Romain Bardet attaquer.

>> Tour de France: Vainqueur, Bardet aurait-il dû attaquer plus tôt?

Un accord passé avec Quintana

“Ça me paraissait normal, je ne me voyais pas attaquer sur un ennui comme ça”, glissait le principal intéressé à l’issue de l'étape. Le coureur AG2R s’est d’ailleurs enquis de la situation auprès de Nairo Quintana, juste après l’incident. "Lorsque Froome et Aru ont fait un tout-droit, j'ai demandé à Quintana : ''Tu as vu ce qui s'est passé ?'' Nous étions d'accord pour ne pas profiter de la situation, confirme le leader de la formation AG2R. Je ne trouvais pas loyal qu'il y ait une opération contre eux. Cela a été respecté. C'est bien."

>> Tour de France: Froome perd le maillot jaune pour la deuxième fois de sa carrière

QM avec PYL, PTa, JFP et YP