RMC Sport

Tour de France: coup double pour Sagan à la Roche-sur-Yon

-

- - -

Au lendemain d'une étape plus mouvementée que prévue sur le Tour de France, les coureurs du peloton effectuent la jonction entre Mouilleron-Saint-Germain et La Roche-sur-Yon en Vendée, ce dimanche. Une étape longue de 182.5 kilomètres qui devrait réserver un sprint massif à l'arrivée.

[18h09]

Le classement général après la 2e étape

[17h53]

Gaviria a perdu le maillot jaune, mais pas le blanc

[17h45]

La 9e de Sagan

Peter Sagan a remporté en Vendée la 9e victoire de sa carrière dans le Tour de France.

[17h41]

Le top 10 de la 2e étape

[17h39]

Vincent Lavenu (directeur sportif AG2R La Mondiale) au micro de RMC:

"On sait qu’il faut un peu de réussite dans les premières étapes. C’est un peu le tirage au sort. Silvan Dillier a pris une belle chute. Il a eu beaucoup de mal à remonter à cause d’une douleur au genou assez vive. Il a quand même réintégré le peloton. On lui a demandé de se relever pour terminer en douceur. On va voir ce qu’il en est avec les premiers soins. Silvan est un moteur dans le contre-la-montre. Romain Bardet avait le visage un peu tendu, mais c’était pareil pour tous les coureurs. Il y avait pas mal de stress aujourd’hui."

[17h35]

Peter Sagan (vainqueur et maillot jaune) au micro de RMC:

"Le final était mouvementé, avec des descentes et des côtes dans le dernier kilomètre. J’ai préféré attendre le plus tard possible. Je me suis calé dans la roue de Démare quand il a lancé le sprint, j’ai été assez chanceux de voir Colbrelli échouer de peu."

[17h31]

Arnaud Démare (3e de l'étape) au micro de RMC:

J’ai placé très tôt pour ne pas me faire avoir. Je lance tôt, je n’ai pas le choix. J’y ai cru quand même, j’avais de bonnes jambes. J’ai fait des efforts à 25 bornes de l'arrivée. Le final était très sinueux, très nerveux. Je reste satisfait de prendre cette troisième place, il faut enchaîner.

[0 km]

Victoire de Peter Sagan !!

Arnaud Démare a joué crânement sa chance en partant de très loin, mais sur ce final accidenté, Peter Sagan est bien trop fort. Le champion du monde slovaque devance Sonny Colbrelli de quelques millimètres et prend 10 secondes de bonification. Il s'empare du même coup du maillot jaune. Arnaud Démare est troisième.

[1 km]

Grosse chute dans le peloton !

Grosse chute dans le peloton, qui a mal négocié un virage à droite. Michael Matthews est impliqué, le maillot jaune également !

[3 km]

Le peloton est en file indienne, les équipes des favoris ont lancé les grandes manoeuvres en vue du sprint. Les Quick-Step Floors se positionnent pour emmener au mieux le maillot jaune Fernando Gaviria.

[8 km]

Kittel out pour le sprint !

Le sprinteur allemand (Katusha-Alpecin), porteur du maillot vert, a crevé à 8 kilomètres de l'arrivée. Il ne pourra pas disputer le sprint aujourd'hui, il ne reviendra pas à temps. Sylvain Chavanel (Direct Energie) a logiquement été désigné coureur le plus combatif.

[12 km]

Peloton groupé !

La belle aventure de Sylvain Chavanel est terminée. Le coureur est rentré dans le rang, ils discutent avec coéquipiers et compatriotes à l'intérieur du peloton. Le Français a récolté les 3 secondes de bonification devant Philippe Gilbert (2") et Geraint Thomas (3"). Il reste 12 kilomètres à parcourir.

[15 km]

Le peloton aperçoit Sylvain Chavanel

Les coureurs sont déjà concentrés sur le sprint massif qui attend le peloton à la Roche-sur-Yon. Des points de bonus seront distribués à 14 kilomètres de l'arrivée.

[18 km]

Mission impossible pour Chavanel ...

[23 km]

Chavanel bientôt rejoint, Démare retardé

L'écart est d'une minute entre Sylvain Chavanel et le peloton à 23 kilomètres de l'arrivée. Victime d'une crevaison, Arnaud Démare fournit un gros effort pour établir la jonction avec l'arrière du peloton. Il doit se replacer au plus vite pour pouvoir disputer le sprint dans de bonnes conditions à La Roche-sur-Yon.

[29 km]

Un coéquipier de Bardet à terre !

Silvan Dillier (AG2R La Mondiale) est tombé. Touché (les deux genoux en sang), il s'est relevé au courage. Pourra-t-il offrir la plénitude de son talent de rouleur dans le contre-la-montre lundi ? Rien n'est moins sûr. Romain Bardet l'espère, il aura besoin de lui sur cette Grande Boucle.

[30 km]

Chavanel entre en résistance

Le plus dur commence pour le leader de la 2e étape. Le peloton a accéléré et l'avance du vétéran de la formation Direct Energie commence à fondre. 1'23 d'avance seulement à 30 kilomètres de l'arrivée.

[37 km]

Luis Leon Sanchez abandonne après une grosse chute

Luis Leon Sanchez (34 ans) s'est accroché à la roue d'un coureur Cofidis. Bien amoché après avoir lourdement chuté, l'Espagnol souffre énormément et s'appuie sur la voiture de son équipe (Astana). Il décide finalement d'abandonner. C'est le deuxième abandon de la journée après Tsgabu Grmay (Trek-Segafredo).

[40 km]

Le sprint intermédiaire du peloton

[47 km]

Le sprint intermédiaire pour Sagan

Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) marque les points (17) au sprint intermédiaire de Beaulieu-sous-la-Roche (km 132). Le maillot jaune Fernando Gaviria (Quick-Step) n'a pas voulu déborder le Slovaque, devant Alexander Kristoff (UAE) et Arnaud Démare (FDJ). Sylvain Chavanel (Direct Energie a perdu du temps sous l'impulsion des trains de sprinteurs. Le Français a toujours 3'06 d'avance sur le peloton.

[52 km]

Des douleurs abdominales pour Grmay

[55 km]

Rudy Molard de retour dans le peloton

Sévèrement touché à l'épaule et à la cuisse droite après une chute à 87 kilomètres de l'arrivée, Rudy Molard boitait bas. Il est remonté sur son vélo et a reçu des soins. Il devrait terminer cette deuxième étape.

[61 km]

Le peloton s'organise

Les formations de sprinteurs s'organisent avec Quick-Step Floors et se relaient en tête du peloton pour contrôler l'écart avec Sylvain Chavanel (+4'24) et préparer le sprint massif attendu à la Roche-sur-Yon. Le Français ne se fait pas trop d'illusions en tête de course, il pourra difficilement résister à l'accélération.

[67 km]

Sylvain Chavanel: "18 ans d'une vie, ce n'est pas rien"

En tête de la deuxième étape du Tour de France, Sylvain Chavanel (Direct Energie) dispute la 18e et dernière Grande Boucle de sa carrière. Le coureur de 39 ans s'est arrêté au micro de RMC jeudi, lors de la présentation des équipes.

"C’est clair dans ma tête, c’est mon dernier Tour de France. Je vais profiter de ces derniers jours sur la plus grande course au monde pour un coureur cycliste. C’est un petit pincement au coeur.18 ans d’une vie, ce n’est pas rien. Pour un coureur français, c’est un passage obligé. J’ai toujours eu l’envie de participer au Tour de France, c’est une parenthèse de ma vie. C’est un chiffre un peu long mine de rien, ça passe tellement vite. Trouver l’ouverture sur une étape et jouer la victoire, j’ai su le faire sur beaucoup de Tour de France. Il n’y a pas de raison que ça ne marche pas. On fait avec, il faut savoir l’accepter. Je pense encore faire de belles petites choses."

[73 km]

Chavanel perd du terrain

Seul en tête depuis le 3e kilomètre, Sylvain Chavanel n'a plus que 3'05 d'avance sur le peloton emmené par la formation du maillot jaune, Fernando Gaviria (Quick-Step Floors). Il reste moins de 75 kilomètres à parcourir dans cette deuxième étape.

[79 km]

Un coureur vraiment complet

Reinardt Janse Van Rensburg (Dimension Data) s'est lancé dans un atelier mécanique pour réparer son vélo, dont la chaîne avait sauté. Il a perdu plusieurs secondes dans la manoeuvre mais devrait réintégrer le peloton sans la moindre difficulté.

[82 km]

L'intégralité du Tour de France à suivre sur RMC !

[87 km]

Rudy Molard a lourdement chuté

Vainqueur d'étape sur Paris-Nice en 2018, le coureur de la FDJ souffre de l'épaule et de la cuisse droite. Il change de vélo et parvient à se relever. Il s'est remis d'aplomb pour repartir.

[91 km]

Grmay premier abandon

Tsgabu Grmay (Trek-Segafredo) a posé pied à terre après le ravitaillement. L'Ethiopien pénètre dans la voiture de son équipe et abandonne. C'est un premier coup dur pour la formation Trek-Segafredo et Bauke Mollema avant le contre-la-montre par équipe prévu lundi.

[93 km]

Chavanel avait tout prévu

Le peloton force un peu l'allure et roule aussi vite que Sylvain Chavanel, qui ne faiblit pas. Les équipes de sprinteurs se relaient en tête de peloton mais l'écart s'est stabilisé autour des 4'10.

[98 km]

Chavanel tient tête au peloton

Sylvain Chavanel entame les 100 derniers kilomètres de cette deuxième étape avec un écart intéressant. Il a cinq minutes d'avance sur le peloton (5'03). Chavanel va bientôt pénétrer dans la zone de ravitaillement.

[15h11]

La belle image du jour!

[15h05]

La 350e pour Chavanel

Le coureur de la Team Direct Energie est très applaudi, il dispute son 350e jour de course sur le Tour de France. Sylvain Chavanel (39 ans) vient de croiser Jean-René Bernaudeau, tout sourire, porté par deux hommes sur le bord de la route. Le Tour passe à quelques kilomètres de chez lui. Le directeur sportif de l'équipe Direct Energie fête ses 62 ans aujourd'hui.

[14h53]

Encore des sifflets pour Froome ...

Christopher Froome a encore été sifflé sur les routes du Tour de France, ce dimanche à Mouilleron-Saint-Germain. Les spectateurs ne comprennent pas son blanchiment dans l’affaire du salbutamol. Les détails dans notre article

[14h49]

Le jour de Sylvain Chavanel ?

Dans cette étape promise aux sprinteurs, un homme va tenter de déjouer les pronostics. Actif dès le départ, Sylvain Chavanel est parvenu à s'échapper et n'a plus quitté l'avant de la course depuis le premier kilomètre de cette étape. Il dispose d'une avance de 3'55 sur le peloton maillot jaune et stabilise l'écart avant la réaction attendue du peloton.

[14h48]

Bonjour à toutes et à tous!

Bienvenue sur notre site pour suivre en direct la fin de cette deuxième étape du Tour de France 2018, entre Mouilleron-Saint-Germain et La Roche-sur-Yon.