RMC Sport

Tour de France: Démare très remonté contre Froome et Quintana

En colère après sa cinquième place à l’arrivée de la huitième étape du Tour de France ce samedi, Arnaud Démare s’en est pris à Chris Froome et Nairo Quintana. Selon le sprinter, les favoris pour le classement général ne devraient pas gêner les spécialistes lors des arrivées en ligne.

Nul n’est prophète en son pays. Malheureusement pour Arnaud Démare, ce proverbe s’est encore confirmé ce samedi lors de la 8e étape du Tour de France entre Dreux et Amiens. Avec une arrivée dans sa région, le Picard espérait briller et remporter sa première victoire de l’année sur la Grande Boucle. C’est raté, et le sprinter de l’équipe Groupama-FDJ s’est contenté de la cinquième place après le déclassement d’André Greipel et Fernando Gaviria.

Démare: "C’était chaotique"

Mais le double champion de France ne digère pas les conditions dans lesquelles s’est disputée l’arrivée de la course ce samedi. Selon lui, les favoris du Général ont gêné les spécialistes lors des arrivées en masse depuis le départ de la course le 7 juillet dernier. Peut-être l’une des raisons des chutes massives dans les derniers kilomètres. Arnaud Démare n’a pas hésité à pousser un coup de gueule après l’arrivée. "Vous êtes nombreux à assister à mes défaites tous les jours et je suis forcément très déçu. Même si je connaissais l’arrivée par cœur c’était assez chaotique. Je savais que les virages cela serait serré et à chaque fois cela a été le bazar, a lâché le Français. A deux kilomètres de l’arrivée cela a bien commencé à chahuter dans le peloton. Je suis déçu parce que jusqu’au Champs-Elysées (pour l’arrivée de la dernière étape, ndlr) il y a toujours de l’espoir."

Des favoris devenus dangereux?

Pour éviter les chutes et d’éventuelles coups de bordure, les candidats à la victoire finale sur ce Tour tente de se replacer à l’avant du peloton. Là où les équipes de sprinters font souvent la loi, cela fait tâche pour les spécialistes des arrivées en ligne.

Déçu de ses résultats personnels, Arnaud Démare a critiqué cette attitude. "Je ne trouve pas le feeling ces derniers jours et c’est un autre registre quand je vois que je suis obligé de jouer des coudes avec Chris Froome à trois kilomètres de l’arrivée, s’est emporté le leader de l’équipe Groupama-FDJ. Vendredi c’était avec Nairo Quintana. Les mecs gueulent parce que l’on vient leur toucher l’épaule. Demain ce sera encore la même chose donc s’ils veulent aller au tas, je les attends."

JGl avec Yann Pécheral, Georges Quirino, pierre-Yves Leroux et Jean-François Paturaud