RMC Sport

Tour de France : la 1ère étape, elle est pour... Geoffrey Soupe

-

- - -

Le Tour de France débute ce samedi avec une première étape longue de 188 kilomètres entre le Mont Saint-Michel et Utah Beach. 22 équipes, 198 coureurs au départ de cette édition 2016, avec une surprise française pour commencer ! Enfin, c’est le prono plus ou moins fiable de RMC Sport.

Il n’y a pas que le foot et l’Euro dans la vie. L’été, et surtout juillet, riment aussi et surtout avec Tour de France. L’édition 2016 de la Grande Boucle débute ce samedi. Pas de prologue ni de contre-la-montre pour lancer les 198 coureurs du peloton, mais une première étape de plaine dans la Manche.

Le petit cours d’histoire-géo qu’on va avoir aujourd’hui

Les 22 équipes s’élanceront depuis le Mont Saint-Michel, site historique français et patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979. Un cadre idyllique, donc. C’est la troisième fois que cette ville de la Manche, de 42 habitants, est désignée comme ville-étape du Tour de France. Après un périple le long des côtes, le peloton franchira la ligne d’arrivée à Utah Beach. Une plage qui fait partie des cinq du Débarquement américain de juin 1944 pendant la Seconde Guerre mondiale. Utah Beach est située dans la ville de Saint-Marie-du-Mont précisément (800 habitants), une ville-étape inédite dans l’histoire de la Grande Boucle.

Le nombre de bornes que les courageux vont se fader

Une fois n’est pas coutume, les 198 coureurs de l’édition 2016 ne débutent pas par un prologue ou un contre-la-montre. Le peloton va avaler 188 bornes direct pour se mettre en jambes. Et pas question de profiter du paysage ou de rêvasser. Car qui dit côtes, dit bien souvent vent. Et qui dit vent dit bordures éventuelles. Certaines formations sont les spécialistes du genre et les favoris devront veiller à ne pas se faire surprendre. Sinon, le profil de l’étape est relativement plat, avec deux premiers Grand Prix de la montagne (cat. 4) à signaler aux kilomètres 20.5 (Côte d’Avranches) et 30.5 (Côte des falaises de Champeaux). Un sprint intermédiaire est aussi placé au kilomètre 118.5 à Lahaye. Bref, sur le papier, une étape qui va se terminer au sprint, après une échappée matinale reprise à dix kilomètres du but.

A lire aussi >> Des doutes sur l'itinéraire de la 20e étape

L’équipe qui va bien montrer son sponsor

C’est le départ, tout le monde est excité comme un enfant le jour de Noël. Donc les attaques au kilomètre 0 sont à prévoir. Et plutôt du côté des « petites » équipes pour bien montrer le sponsor. Citons par exemple Bora-Argon ou Fortuneo. Et puis il y aura bien un Direct Energie aussi pour tenter la première offensive, même si Perrig Quéméneur n’est pas là cette année.

A lire aussi >> Chris Froome vise un 3e tour de France

Le(s) favori(s) qu’on va surveiller aujourd’hui

Les étapes à bordure sourient rarement aux coureurs français. Alors pour la première sur le plat et le long des côtes de la Manche, ce serait dommage que Thibault Pinot (FDJ) et Romain Bardet (AG2R) perdent d’entrée du temps sur leurs concurrents directs style Froome, Quintana, Nibali ou Contador. Oui, on place les deux Français parmi les favoris. Un peu de chauvinisme pour débuter ne fait pas de mal.

A lire aussi >> Tour de France : Contador, le troisième homme

La grosse cote pour la victoire d’étape

Geoffrey Soupe (Cofidis) ! L’habituel poisson-pilote de Nacer Bouhanni va venger le forfait et la bagarre nocturne de son leader la veille des championnats de France. Un peu en retrait dans l’emballage final, Soupe va éviter la première chute collective, qui embarque tous les sprinteurs favoris, et se faufiler pour griller la politesse à Ramunas Navardauskas à l’affût sur la ligne.

D.W