RMC Sport

Tour de France : la Corse s’emballe à J-100

Christian Prudhomme sera bien présent, à cent jours du départ, à Porto-Vecchio

Christian Prudhomme sera bien présent, à cent jours du départ, à Porto-Vecchio - -

Le Tour de France s’élancera de Porto-Vecchio dans exactement 100 jours. Dans le sud de la Corse, l’excitation est déjà bien présente autour de l’événement, à l’image des célébrations organisées pour lancer le compte à rebours ce jeudi.

« Le 100e Tour de France au départ de notre petite ville… Je ne pensais jamais vivre un tel événement ». A très précisément 100 jours du coup d’envoi de la Grande Boucle, l’émotion est déjà palpable dans les rues de Porto-Vecchio. A l’image de Luc Blanquart, fleuriste de son état et mordu de vélo à ses heures, comme en atteste la bicyclette végétale qui orne sa boutique : « Ce qui nous attend, c’est énorme et beau, lance-t-il, le regard brillant. Pour nous, le Tour est déjà parti. » Un rapide coup d’œil dans les rues de la ville suffit à confirmer ses dires. Des maillots jaunes, verts et à pois sont suspendus un peu partout. Les affiches à la gloire de l’événement décorent chaque coin de rue.

Le Tour, qui s’invite en Corse pour la toute première fois, est dans toutes les conversations. « On en parle quasiment tous les jours, témoigne Adrien Peltier, coureur au Vélo Club Porto-Vecchiais. On a hâte que ça arrive. C’est la 100e, c’est important. Ce n’est pas rien le Tour. C’est la plus grosse course mondiale, et elle se déroulera chez nous. Avec le Critérium, on avait déjà pas mal de grands. Là, ils seront tous là. C’est nos idoles, c’est eux qui nous donnent envie de faire du vélo. Il a fallu 100 éditions pour le voir arriver chez nous. C’est énorme ». Le Critérium International, dont le départ est programmé samedi, également à Porto-Vecchio, fera donc figure de répétition générale avant le feu d’artifice tant attendu, dans trois mois et huit jours.

Sous les yeux de Christian Prudhomme

En guise d’avant-goût, la ville a déjà fait une belle fête de ce J-100 hautement symbolique. « On a envie que l’événement fasse date dans la commune, commente Georges Mela, le maire. On est mobilisé depuis longtemps déjà. Le compte à rebours a commencé. Cent jours, c’est forcément une connotation particulière. Les choses se précisent. Les habitants veulent s’approprier l’événement ». Une fresque en l’honneur du Tour, réalisée par les enfants à l’aide de 28 000 bouchons de liège sera dévoilée ce jeudi. Tout comme un chronomètre qui égrènera les secondes jusqu’au départ, sur la façade de l’Hôtel de Ville.

Si certains manifestent quelques inquiétudes quant à d’éventuels débordements relatifs à l’événement, la mairie a nommé des ambassadeurs bénévoles, chargés de faire le relais avec les habitants. A quelques détails près, à savoir des travaux routiers encore inachevés, tout est donc sous contrôle avant « la grosse secousse du 29 juin », dixit Joseph Foata, gérant d’un magasin de vélo. « Ça va être costaud. Mais avoir la chance de participer au départ chez soi, c’est vraiment extra ». Tout est donc réuni pour une belle fête autour de ce J-100, sous les yeux sans doute satisfaits de Christian Prudhomme, directeur du Tour, qui a fait le déplacement pour l’occasion. Et ne regrettera probablement pas d’offrir à la Corse un baptême qu’elle n’est vraisemblablement pas près d’oublier.

A.T. avec G.Q.