RMC Sport

Tour de France: le manager français Jérôme Pineau démolit l’élu écologiste Jacques Boutault

Jérôme Pineau, le manager de l’équipe française B&B Hotels-Vital Concept, a répondu ce dimanche sur RMC à Jacques Boutault, l’adjoint EELV du maire PS de Paris-Centre. Ce dernier avait vivement critiqué le Tour de France et ses coureurs.

Il n’a pas du tout aimé. Et deux jours tard, la pilule ne passe toujours pas. Comme l’ensemble du monde cyclisme, Jérôme Pineau a très mal vécu la sortie incendiaire de Jacques Boutault sur CNEWS. L’adjoint EELV du maire PS de Paris-Centre a vivement critiqué le Tour de France et ses coureurs. Avec des accusations incendiaires. 

"Christian Prudhomme (le directeur du Tour, ndlr) est là pour faire rêver les Français, il fait son job. Il leur file des gadgets inutiles, il leur vend un spectacle, a-t-il dénoncé. N’empêche qu’on ne leur donne pas de boulot en attendant. Ils restent dans leur canapé à rêver à des exploits de types hyper dopés qui ne gagnent que parce qu’ils se font changer leur sang dans des cliniques voire une autre forme de dopage qui n’est absolument pas détectée alors qu’il pourrait l’être facilement, c’est le dopage mécanique."

"S’il connaît les cliniques où on change le sang, j’en connais aussi qui changent le cerveau et qui réparent la connerie"

Des propos auxquels Jérôme Pineau a réagi ce dimanche sur RMC, en marge de la dernière étape de la Grande Boucle, remportée par le Slovène Tadej Pogacar (21 ans): "Je mets à la place des coureurs qui se sont fait insulter il y a deux jours, par des personnes qui n’ont aucun sens, qui ne sont pas dignes d’être aux responsabilités. Les coureurs se sont révoltés ce matin. Je pense qu’ils sont en train de mettre en place des choses en termes juridiques, parce qu’on ne peut plus entendre ça. C’est fini. Ces paroles n’ont pas lieu d’être surtout pour des garçons qui ont montré l’exemple."

"C’est inacceptable d’entendre ça, a-t-il poursuivi. S’il connaît les cliniques où on change le sang, j’en connais aussi qui changent le cerveau et qui réparent la connerie. Il devrait y aller très vite. Il pourrait d’ailleurs être un exemple de ce genre de choses, parce qu’on a trop entendu ça (…) Le Tour, ce n’est pas qu’un spectacle. Est-ce que cet homme sait que notre équipe a par exemple cinquante-deux employés. Les partenaires ou futurs partenaires entendent ces paroles. C’est un élu, alors certes il est aux fraises à chaque élection, mais on lui donne la parole. On travaille très dur tous les jours pour trouver les moyens de faire vivre ce beau spectacle. Il y a du monde, les gens aiment le cyclisme. Quand on entend ces conneries là, il faut juste leur demander de la fermer."

"Si on interdisait les cons sur les Champs…"

Jérôme Pineau regrette également que seuls 5.000 spectateurs aient été autorisés à assister à l’arrivée sur les Champs Elysées, alors que la foule était acceptée sur le reste du parcours: "C’est dommage parce que c’est débile en fait. Je ne vois pas la logique de cette décision. Je n’ai jamais vu autant de monde sur le parcours avant les Champs et d’un coup, on arrive à Paris et il n’y a plus personne. Alors peut-être que le Covid ne passe pas le périphérique. C’est dommage, on aurait pu faire beaucoup mieux que ça. On est dans un sport à l’extérieur".

"Alors certes, je l’ai appris dans les médias il y a deux jours, un sport qui pollue, qui est machiste et pratiqué par des dopés, a-t-il poursuivi. Mais si on faisait une sélection et qu’on interdisait les cons sur les Champs, on pourrait accueillir un peu plus de personnes. C’est dommage parce que ces garçons-là le méritent, ils ont fait une super belle course. On a eu un beau spectacle. Ça gâche un peu la fête mais on la fera quand même, avec des masques et les distanciations sociales."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur