RMC Sport

Tour de France: Pinot souffre d’hématomes et d’une inflammation du sacrum

L’IRM effectuée par Thibaut Pinot ce lundi a révélé la présence d’hématomes et une inflammation du sacrum sans fracture, a annoncé la Groupama-FDJ.

Thibaut Pinot en sait plus désormais sur le mal dont il souffre, après qu’il a passé une IRM à l’occasion de la première journée de repos dont bénéficiaient les coureurs du Tour de France. Son équipe, la Groupama-FDJ, a communiqué ce lundi sur la nature exacte de ses blessures.

"L’imagerie révèle la présence d’hématomes de la musculature lombaire et une inflammation du sacrum sans fracture", peut-on lire dans un communiqué transmis à la presse. Ces lésions sont la conséquence de sa chute survenue dans les trois derniers kilomètres de la première étape, et qui l’ont empêché de défendre ses chances dans les Pyrénées.

Plusieurs fenêtres de tir pour se relancer

Le coup réussi vendredi dans les bordures de Lavaur augurait de lendemains chantants pour le grimpeur français, mais les sensations n’étaient pas bonnes du tout. Et les deux journées qui ont suivi l’ont confirmé ce week-end. Lâché par son corps dans l’ascension du port de Balès, à plus de 40 mètres de l’arrivée, Pinot a abandonné samedi plus de 18 minutes à ses rivaux, qui n’en sont plus. Le coureur français ne pourra plus se mêler à la bagarre pour le général, un an après son abandon déchirant sur la Grande Boucle. Mais sa réaction d’orgueil observée sur la 9e étape prouve qu’il n’est pas résigné.

Décidé à ne pas revivre une nouvelle désillusion, le Français a déjà prévenu qu’il n’avait pas l’intention de renoncer à bien figurer dans la haute montagne. Le Tour 2020 lui offre plusieurs fenêtres au Puy Mary (13e étape), au Grand Colombier (15e), au col de la Loze (17e étape).

QM