RMC Sport

Tour de France : place aux difficultés de la montagne

-

- - AFP

La cinquième étape de la Grande Boucle promet de faire du grabuge entre Limoge et Le Lioran. Les coureurs devront briller sur 216 kilomètres dont 6 difficultés à gravir pour la première étape de montage de cette édition 2016. Cette étape pourrait d’ores et déjà être cruciale pour les cyclistes à défaut d’être décisive…

Le bluff, c’est fini. Le premier test arrive pour le peloton. Succession de cols et descentes dangereuses, les favoris vont pouvoir où chacun se situe.

Les premières difficultés confirmées

Le grimpeur français Amaël Moinard sait déjà à quoi s’attendre : « C’est une étape assez difficile. On l’a reconnue au mois de mai avec l’équipe. On l’avait fait aussi en 2011, une partie avec le Puy Mary. C’est une succession de trois grosses ascensions sur le final. En plus avec la chaleur, on peut s’attendre à pas mal de dégâts et à quelques surprises à l’arrivée. », a confié le cycliste de BMC Racing.

>> A lire : Tour de France : la 4e étape, elle est pour… Peter Sagan

Un nouveau maillot jaune en perspective

Ce circuit très varié devrait pousser les coureurs à se démarquer et passer à l’offensive. Entre les montées et les descentes du Pas de Peyrol et celui du Pertrus, ce parcours sinueux réunit tous les éléments pour qu’un groupe d’échappée file vers la victoire. Peter Sagan devra sortir le grand jeu s’il souhaite conserver sur ses épaules son maillot jaune.

Alors que cette 5e étape rendra hommage à Raymond Poulidor en passant par sa commune à Saint Léonard de Noblat, un finish palpitant est attendu aux alentours de 17 h 13.