RMC Sport

Tour de France : revivez la 14e étape

-

- - -

Luis Leon Sanchez a remporté la 14e étape du Tour de France ce dimanche à Foix. L’Espagnol s’est imposé devant Peter Sagan et Sandy Casar.

18h00 - Prudhomme : « C’est stupide »
C’est un Christian Prudhomme passablement énervé qui s’est exprimé au sujet des crevaisons en masse dues à des clous jeté sur la route. « Après l’arrivée, on a retrouvé des clous de tapissier dans les roues des motos, a expliqué le patron de Tour. Ça a commencé 200m avant l’arrivée au sommet et dans la descente avec 20, 30 ou 40 crevaisons pour les coureurs, les motos et les voitures. Quand nous sommes passés avec la tête de la course, nous n’avons rien remarqué. Quelqu’un a dû jeter ses clous entre le passage des échappés et le peloton. Si on va porter plainte ? On verra. Mais c’est stupide évidemment. » 17h53 - Roche : « Des punaises ou des petits clous »
Nicolas Roche (AG2R-La Mondiale) a été victime d’une crevaison dans l’ascension du mur de Péguère comme une trentaine de coureurs. Les raisons ? Des clous jetés sur la voie. « Il y a eu énormément de crevaisons. Entre ceux que j’ai repris et ceux qui m’ont doublé pendant je changeais ma roue, j’ai vu au moins 25 ou 30 coureurs qui ont crevé, explique-t-il. En discutant avec certains d’entre eux, il pourrait s’agir de punaises ou de petits clous. Ce serait une mauvaise blague de quelqu’un. Ça m’était déjà arrivé une fois au Tour en 2009. Il y en a un qui doit bien se marrer à la télé mais il ne doit pas se rendre compte de la gravité de la situation s’il y avait eu une chute et des enjeux sportifs. » 17h52 - Abandon de Kiserlovski
Le Croate Robert Kiserlovski (Astana) a abandonné lors de la 14e étape du Tour de France après avoir chuté dans la descente du mur de Péguère suite à une crevaison provoquée par le jet de petits clous sur la route. Kiserlovski pourrait souffrir d’une fracture de la clavicule. 17h49 - Leblanc : « C’est scandaleux »
Membre de la Dream Team RMC Sport, Luc Leblanc a vivement condamné les individus qui ont jeté des clous sur la route, alors que les coureurs entamaient la descente du col de Péguère, à 35 km de l’arrivée de cette 14e étape. « C’est pratiquement mettre en péril la vie des coureurs. Un coureur qui crève dans la descente peut tomber dans un ravin. C’est scandaleux, les gens qui ont fait ça n’aiment pas le vélo. On agresse les coureurs. »

17h36 - Casar : « Sanchez était très fort »
Après avoir tenté de s’échapper en solitaire, Sandy Casar (FDJ-Big Mat) a été battu par Luis Leon Sanchez ce dimanche lors de la 14e étape. « C’est une déception. Quand on est dans l’échappée, c’est pour gagner. Sur les onze coureurs, tous pouvaient gagner. On était en costaud puisqu’on était parti en costaud, a-t-il déclaré. Ça s’est regardé, j’ai eu un petit temps mort mais Sanchez est sorti. Il a creusé l’écart tout de suite et il a été très fort. Je ne connaissais pas trop le col, je ne voulais pas attaquer de trop loin, j’ai tenté. » 17h19 - Sanchez triomphe à Foix
Luis Leon Sanchez (Rabobank) a remporté la 14e étape du Tour de France en solitaire, ce dimanche à Foix. L’Espagnol, qui a faussé compagnie à ses compagnons d’échappée dans les derniers kilomètres, s’est imposé devant le Slovaque Peter Sagan (Liquigas) et le Français Sandy Casar (FDJ-Big Mat). 17h12 - Des punaises jetées sur la route ?
De nombreux coureurs ont été victimes de crevaisons dans les derniers mètres de l’ascension du mur de Péguère dont Cadel Evans, Andrea Klöden et Levi Leipheimer. Ses pépins à la chaine pourraient être le fait du jet de punaises ou de clous sur la chaussée. 17h02 - Crevaison pour Wiggins
Après Cadel Evans (BMC), Bradley Wiggins (Sky), porteur du maillot jaune, a été victime d’une crevaison dans la descente du mur de Péguère. Le Britannique a immédiatement été dépanné par son équipe qui a pu rallier le groupe des favoris. 17h01 - Rolland sort du peloton
Alors que les Sky ont semble-t-il convenu de ne pas attaquer Cadel Evans victime d’une crevaison au sommet du mur de Péguère, Pierre Rolland (Europcar) s’est échappé du peloton dans la descente. 16h57 - Evans, la tuile
Cadel Evans (BMC) a connu un ennui technique au sommet du mur de Péguère (1ere catégorie). L’Australien est resté seul, sans roue arrière, pendant près d’une minute au sommet avant de pouvoir repartir. Le dernier vainqueur du Tour de France a certainement perdu ses derniers espoirs de remporter la victoire finale. 16h49 - Sagan et Izaguirre rejoignent Casar
Peter Sagan (Liquigas) et Gorka Izaguirre (Euskaltel) ont rejoint Sandy Casar (FDJ-Big Mat) en tête de course. Les trois hommes possèdent plusieurs centaines de mètres d’avance sur Luis Leon Sanchez (Rabobank) et Philippe Gilbert (BMC). 16h45 - Les Sky mènent le peloton
Alors que Cadel Evans (BMC) avait accéléré dans les premiers kilomètres de l’ascension du mur de Péguère, Richie Porte et Chris Froome, coéquipiers de Bradley Wiggins chez Sky, ont repris le commandement du groupe maillot jaune. 16h40 - Casar en tête au col du mur de Péguère
Sandy Casar (FDJ-Big Mat) est passé en tête au sommet du col de Péguère (1ere catégorie). Le Français a devancé l’Espagnol Gorka Izaguirre (Euskaltel-Euskadi) et le Slovaque Peter Sagan (Liquigas). Il possède une dizaine de secondes d’avance sur ces deux hommes. 16h37 - Casar à l’attaque
Sandy Casar (FDJ-Big Mat) a attaqué à l’approche du dernier kilomètre du mur de Péguère. Le Français possède quelques longueurs d’avance sur Gorka Izaguirre et Philippe Gilbert. 16h28 - L’échappée se disloque
L’échappée de onze coureurs a explosé dans les pourcentages élevés de l’ascension du mur de Péguère. Luis Leon Sanchez (Rabobank), Gorka Izaguirre (Eurskatel-Euskadi), Philippe Gilbert (BMC) et Sandy Casar (FDJ-Big Mat) sont seuls en tête. 16h18 - Gautier rejoint les échappés
Cyril Gautier (Europcar) a rejoint les dix échappés en tête de la 14e étape. Le Français, qui avait déraillé, a comblé son retard dans la descente du port de Lers. 16h10 - Les échappés dans le mur de Péguère
Les dix échappés en tête de la 14e étape ont débuté l’ascension du mur de Péguère (1ere catégorie). Cyril Gautier, qui a déraillé, suite à 30 secondes alors que le peloton pointe à 14’30’’ des hommes de tête.

15h55 - Gautier déraille
Cyril Gautier (Europcar) a déraillé dans la descente du Port de Lers. Le Français a été contraint de s’arrêter et de changer de vélo avant de reprendre la route. Il possède une dizaine de secondes de retard sur ses dix compagnons d’échappée. 15h53 Paulinho en tête au col du port de Lers
Le Portugais Sergio Paulinho (Saxo Bank) est passé en tête au sommet du port de Lers devant le Russe Eduard Vorganov (Katusha) et le Belge Philippe Gilbert (BMC). 15h45 - L’échappée reste groupée
Aucun des onze coureurs échappés n’a été distancé dans les premiers kilomètres de l’ascension du Port de Lers (1ere catégorie). Steven Kruijswijk (Rabobank), Peter Sagan (Liquigas), Sergio Paulinho (Saxo Bank), Eduard Vorganov (Katusha), Sandy Casar (FDJ-Big Mat), Philippe Gilbert (BMC), Cyril Gautier (Europcar), Gorka Izaguirre Insausti (Euskaltel), Luis Leon Sanchez (Eusklatel), Sébastien Minard (AG2R-La Mondiale) et Martin Velits (Omega Pharma-Quick Step) possèdent près de 15 minutes d’avance sur le peloton. 15h33 - 15 minutes d’avance pour les échappés
Les onze échappés comptent plus de 15 minutes d’avance sur le peloton après 121 kilomètres de course. 15h01 - Greipel et le peloton à 13 minutes
Treize minutes après le passage des échappés au sprint intermédiaire, André Greipel a « réglé » le sprint du peloton sans opposition. L’Allemand concède 16 points sur Peter Sagan, détenteur du maillot vert et victorieux du sprint intermédiaire. Il possède 80 points de retard sur le Slovaque au classement général par points. 14h51- Le sprint intermédiaire pour Sagan
Peter Sagan (Liguigas), actuel détenteur du maillot vert, a remporté le sprint intermédiaire. Aucun des dix autres échappés n’a disputé le sprint. Le Slovaque conforte son avance en tête du classement général par points. 14h38 - 12 minutes d’avance à 100 km de l’arrivée
Les onze échappés possèdent plus de douze minutes d’avance sur le peloton à 100 kilomètres de l’arrivée à Foix. Les fuyards, bon grimpeurs pour la plupart, sont bien partis pour rester devant une bonne partie de la journée. Voire jusqu’à l’arrivée. 14h19 - Péraud : « J’ai la permission de terminer le Tour »
Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale) a eu le bonheur d’apprendre la naissance de sa fille Valentine, samedi lors de la 13e étape. il raconte : « Après l’arrivée, j’ai eu la chance que ASO m’ait transporté en hélicoptère jusqu’à Aubenas où ma femme a accouchée pendant que j’étais sur le vélo. C’était l’occasion de voir ma petite fille et de faire un bisou à la maman pour la féliciter, explique-t-il. Tout le monde va bien, ce n’était qu’un moment de joie. C’est motivant, ça donne un coup de boost supplémentaire. Le retour a été un peu compliqué mais la motivation est là. De toute façon, j’avais manqué le moment clé donc maintenant il n’y a plus grand-chose à faire. Elle m’a donné la permission de terminer le Tour. » 14h11 - L’écart augmente en tête
Steven Kruijswijk (Rabobank), Peter Sagan (Liquigas), Sergio Paulinho (Saxo Bank), Eduard Vorganov (Katusha), Sandy Casar (FDJ-Big Mat), Philippe Gilbert (BMC), Cyril Gautier (Europcar), Izaguirre Insausti (Euskaltel), Luis Leon Sanchez (Eusklatel), Sébastien Minard (AG2R-La Mondiale) et Martin Velits (Omega Pharma-Quick Step) possèdent 8 minutes d’avance sur le peloton. 14h01 - La 14e étape en direct sur RMC
Suivez la 14e étape du Tour de France entre Limoux et Foix en direct sur RMC, ce dimanche dans l’Intégrale Tour.

13h57 - Schleck de retour dans le groupe maillot jaune
Fränk Schleck (Radioshack) et Jérôme Coppel (Saur-Sojasun), lâchés dans l’ascension du col du Portel, ont rejoint le groupe maillot jaune dans la descente de la première difficulté du jour. 13h51 - Onze hommes en tête
Les huit contre-attaquants ont rejoint Steven Kruijswijk (Rabobank), Peter Sagan (Liquigas) et Sergio Paulinho (Saxo Bank). Les onze hommes de tête possèdent 1’10’’ d’avance sur le peloton. En plus des trois fuyards, Eduard Vorganov (Katusha), Sandy Casar (FDJ-Big Mat), Philippe Gilbert (BMC), Cyril Gautier (Europcar), Izaguirre Insausti (Euskaltel), Luis Leon Sanchez (Eusklatel), Sébastien Minard (AG2R-La Mondiale) et Martin Velits (Omega Pharma-Quick Step) sont devant.

13h34 - Crevaison pour Rolland
Pierre Rolland (Europcar) a crevé dans la descente du col du Portel (2e catégorie). Le leader de la formation Europcar a été attendu par quatre de ses coéquipiers pour revenir sur le peloton. 13h31 - Coppel et Klöden également lâchés
Le col du Portel a déjà fait des dégâts. En plus de Frank Schleck (RadioShack), Jérôme Coppel (Saur-Sojasun), Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step) et Andreas Klöden ont également été distancés par le groupe maillot jaune, sur qui ils comptent 1’15’’ de retard. 13h26 - Voeckler en tête du col du Portel
Thomas Voeckler (Europcar) est passé en tête au sommet du Col de Portel, classé en 2e catégorie, et a donc pris 5 points. Fredrik Kessiakoff (Astana), le porteur du maillot à pois, est passé en 2e position. A noter que Frank Schleck a déjà été lâché par le groupe maillot jaune. 13h19 - Pescheux : « On espère que les coureurs ne vont pas manifester »
Jean-François Pescheux, directeur de course du Tour de France, espère que le mur de Péguère, que le peloton va gravir lors de cette 14e étape, va être l’occasion d’un grand spectacle. « Une année, les coureurs du Tour de France l’avaient refusé. Ils refusaient de descendre par là parce que c’était trop pentu, explique-t-il. Donc nous, on l’a pris dans l’autre sens. On espère que les coureurs ne vont pas manifester de ne pas vouloir le monter cette fois-ci ! On a 3km sur une route un peu forestière, avec des passages entre 18 et 20 %, donc c’est vraiment un mur. D’où son nom, le mur de Péguère. Ça devrait faire la différence. » 13h13 - Le peloton de nouveau groupé
Le groupe d'une vingtaine d'échappés, où figurait notamment Peter Sagan (Liquigas), a été rejoint par le peloton aux alentours du 30e km. 13h03 - Une vingtaine de coureurs en tête
Une vingtaine de coureurs s’est enfuie du peloton. Le Slovaque Peter Sagan, porteur du maillot vert, figure notamment parmi les fuyards. 12h56 - Péraud heureux papa
Jean-Christophe Péraud a appris la naissance de sa fille, samedi lors de la 13e étape du Tour de France. Les organisateurs ont proposé au leader de la formation AG2R de se rendre à Aubenas en hélicoptère pour découvrir la petite Valentine. Le Français a rejoint Limoux, ce dimanche matin pour prendre le départ de la 14e étape. 12h52 - La patrouille de France au-dessus du peloton
La patrouille de France a survolé le peloton au départ de la 14e étape du Tour de France, ce dimanche à Limoux (Aude) au lendemain de la fête nationale. 12h50 - Chute de Van Summeren
Le Belge Johan Van Summeren (Garmin) a chuté au neuvième kilomètre de la 14e étape. Il s’est relevé et a repris sa place dans le peloton. 12h38 - Ça bouge en tête
Aussitôt après le départ, le Français Mathieu Ladagnous (FDJ-Big Mat) puis le Portugais Sergio Paulinho (Saxo Bank-Tinkof) ont accéléré en tête du peloton pour tenter de s’échapper. En vain… 12h29 - C’est parti pour l’étape du jour !
le départ réel de la 14e étape a été donné. Les 163 rescapés du Tour auront aujourd’hui un avant-goût de ce qui les attend ces prochains jours dans les Pyrénées, avec au programme : le col du Portel (2e catégorie), le port de Lers (1ère catégorie) et surtout, le Mur de Péguère (1ère catégorie), et ses redoutables dernières rampes avec des passages à 18%. 12h23 - Le départ fictif donné
Les 163 coureurs du peloton du Tour de France ont pris le départ fictif de la 14e étape. Le peloton défile actuellement dans les rues de Limoux en direction du départ réel, situé à 2,6 km du rassemblement. 11h20 - Bourguignon : « Greipel s’est fait violence »
Thierry Bourguignon, membre de la Dream Team RMC, est impressionné par l’aisance d'André Grepiel, vainqueur de sa 3e étape sur le Tour 2012 samedi. « Greipel n’est peut-être pas le plus fort dans les sprints, mais il a progressé énormément dans les bosses. Il s’est fait violence. »

10h58 - Régis Pinot : « le vélo : une affaire de famille »
Invité de l’Intégrale Tour ce dimanche, Régis, le père de Thibaut Pinot, benjamin du Tour, a expliqué d’où venait la passion pour le cyclisme de son fils. Une passion inscrite dans les gènes des Pinot : « Le vélo a toujours été une passion dans la famille. Le grand-père de Thibaut était commissaire de course, moi-même j’étais coureur, et son grand-frère également. » 10h38 - Leblanc : « Greipel encore 2-3 ans dans les meilleurs »
Luc Leblanc, membre de la Dream Team RMC, s’est exprimé sur le sprinteur de Lotto-Belisol André Greipel, au sommet de son art. Pour l’ancien coureur, Greipel, qui aura 30 ans lundi, sera encore au top pendant au moins deux ans : « Greipel restera pendant au moins deux ou trois ans un des tout meilleurs sprinteurs au monde. » 10h15 - Leblanc : « Coppel n’a plus de marge de progression »
Luc Leblanc, membre de la Dream Team RMC, s’est montré sceptique sur les chances du Français Jerôme Coppel (Saur-Sojasun) de franchir un palier. « Coppel est un garçon charmant, qui travaille…mais je pense qu’il est au taquet. A 25 ans, quand on veut prétendre à une place sur le podium du Tour dans les prochaines années, on doit au moins gagner une étape, ou être avec les meilleurs dans les montées, ce qui n’est pas le cas. Il s’entraine peut-être mal, mais pour moi, il n’a plus de marge de progression. » 9h32 - Hinault : « Greipel ? Un gorille ! »
André Greipel (Lotto-Belisol) a remporté sa 3e victoire d'étape samedi au Cap d’Agde. « Greipel, c’est à l’image du dessin qu’il a sur le casque, un gorille ! On a vu la musculature qu’il a et il est vraiment impressionnant, a déclaré Sébastien Hinault (AG2R-La Mondiale). Une cuisse, c’est presque mes deux réunis.

RMC Sport