RMC Sport

Tour de France, soupçons de dopage: un sponsor de l’équipe Arkéa-Samsic menace de partir

Nairo Quintana, le leader d'Arkea-Samsic

Nairo Quintana, le leader d'Arkea-Samsic - @IconSport

L’entreprise Samsic, par la voix de son président Thierry Geoffroy, a prévenu auprès de Ouest-France qu’elle pourrait prendre une décision radicale en fonction des conclusions de l’enquête dont fait l'objet l’équipe Arkéa-Samsic, touchée par des soupçons de dopage.

Prise dans la tourmente, avec des soupçons de dopage qui pèsent sur certains de ses coureurs, la formation bretonne Arkéa-Samsic pourrait bien voir la déflagration s’étendre à ses sponsors si d’aventure les accusations devaient être fondées et ne pas concerner uniquement les frère Quintana, Dayer et Nairo, le leader. Pour rappel, deux personnes proches des coureurs colombiens ont été placées en garde à vue lundi après une perquisition menée la semaine dernière dans l’hôtel de l’équipe française, près de Méribel.

"On prendra nos responsabilités"

Thierry Geoffroy, le patron de l’entreprise Samsic, se veut solidaire et balaye toute responsabilité collective tant que toute la lumière n’aura pas été faite dans cette affaire. "En revanche, comme on l’a mentionné dans tous nos contrats, on peut se retirer du jour au lendemain, a-t-il prévenu auprès de Ouest-France. Ça, c’est sûr. Si c’est un cas isolé, on essaiera, avec le comité de direction, d’être mesuré. Je ne veux pas faire d’un cas une généralité, il sera donc traité à part et on demandera des choses précises au manager. Si c’est autre chose, on prendra nos responsabilités, c’est sûr et certain."

Le moment venu, il saura donc être ferme. Mais pour l’instant, le patron de l’entreprise bretonne se garde de tout jugement en raison du peu d’éléments tangibles dont il dispose. Par ailleurs, Thierry Geoffroy a toute confiance en Emmanuel Hubert pour prendre les décisions qui s’imposeront le moment venu. "Si c’est une initiative individuelle, je pense qu’Emmanuel Hubert sera très tranché sur la question et ce coureur ou ces coureurs quitteront l’équipe. Si c’est autre chose… On ne cautionnera pas. Je veux rester serein mais je ne suis pas non plus naïf donc je reste vigilant. Mais on peut se poser des questions…"

QM