RMC Sport

Tour de France : Wiggins jette l'éponge

-

- - -

Bradley Wiggins (Sky) ne prendra pas le départ du prochain Tour de France, le 29 juin. Le Britannique, tenant du titre, était très incertain en raison d'une infection pulmonaire, qui l'avait déjà contraint ce mois-ci à abandonner le Giro.

A côté de ses pédales depuis le début de la saison puis victime d’un virus qui l’a contraint à l’abandon sur le Giro, Sir Bradley Wiggins, 33 ans, a déclaré forfait pour le prochain Tour de France. Autrement dit, le vainqueur sortant ne défendra pas son titre acquis l’an passé. « Je voulais désespérément être là, pour l'équipe et mes fans, mais ça ne se déroulera pas ainsi, a déclaré le champion olympique du contre-la-montre de Londres, cité par son équipe. Je ne suis pas prêt. Je vais me fixer de nouveaux objectifs pour cette saison et me concentrer sur eux. »

« Avec sa maladie (une infection pulmonaire, ndlr), ses blessures (en particulier au genou, suite à ses nombreuses chutes sur les routes du Tour d’Italie) et le traitement qu’il a suivi, Bradley n’était plus dans les temps et avait dépassé le délai pour être prêt pour le Tour, a commenté Dave Brailsford, le team manager de la formation Sky. Depuis le Giro, il n’était pas en mesure de s’entraîner normalement et maintenant, il a besoin de repos. C’est une grosse perte. Et une énorme déception pour l’ensemble de l’équipe, mais d’abord et avant tout pour lui-même. »

Sky s'enlève une épine du pied

Au-delà du Tour de France, qui laissera du coup le champ ultra libre à son ennemi de coéquipier, Christopher Froome, Bradley Wiggins fera donc également l’impasse sur le Critérium du Dauphiné (2 au 9 juin) et le Tour de Suisse (8 au 16 juin), qui devaient lui permettre d’affiner sa condition physique en vue de la Grande Boucle. « C’est incroyablement triste d’avoir au sein de son équipe le tenant du titre, et de ne pas l’aligner sur le Tour, conclut Brailsford. Mais c’est un champion, un formidable athlète et il reviendra gagner comme il le faisait auparavant. »

A y regarder de plus près, ce coup de massue ne sera d’ailleurs certainement pas si lourd que cela à encaisser puisque Froome avait été désigné le mois dernier par ses dirigeants leader de la formation Sky sur le prochain Tour, Brailsford en tête. Une désignation qui promettait une guerre d’ego et de leadership intense, entre Wiggins et Froome. « C’est une saga, confirme Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport. Le problème de Brailsford était de savoir s’il allait mettre les deux au départ du Tour. Il est obligatoirement soulagé aujourd’hui de ne pas avoir un conflit des chefs. Mettre Wiggins au départ, c’était mettre la cabane sur le chien ! »

Le forfait de Wiggins ne bouleversera pas, non plus, le prochain Tour de France, à en croire son directeur, Christian Prudhomme. « Wiggins, cette année, n'a quasiment jamais été performant en étant distancé dans toutes les arrivées en altitude. Il y a tout ce qu'il faut pour un Tour de France haletant. Ça va surtout permettre à la puissante équipe Sky d'être parfaitement ordonnancée pour le Tour de France et de s'éviter une véritable guerre des chefs. » Alors si cela convient aussi, un peu, à tout le monde...

A lire aussi

L'actu cycliste

Pinot en toute discrétion

Wiggins : « Une déception énorme »